Arrivages SAQ 11 juin 2015

Arrivages du 11 juin 2015: SAQ Signature Montréal

Bonjour à tous !

Voici les nouveautés pour cette semaine à la SAQ.  En vente le jeudi à 10h.  Certaines restrictions et/ou limitations sont possibles.  À vérifier auprès de votre succursale.

Nouveautés whiskies cette semaine :

  • Talisker 57 North, SAQ #12550341, 175$ (60 bouteilles)
  • The Isle of Jura16 ans Diurachs’ Own, SAQ #11866563, 90$ (18 bouteilles)
  • Tobermory 15 ans, SAQ #11907337, 165$ (36 bouteilles)

Et voici d’autres nouveaux produits intéressants :

  • Filliers Dry Gin 28, SAQ #12529729, 45$ (36 bouteilles)
  • Flor de Cana Centenario 18 Ans, SAQ #12211593, 60$ (18 bouteilles)

Pour plus d’information: www.saq.com

Bonne journée !

Russell’s Reserve 10 ans (#148)

148 F Russel's ReserveNom : Russell’s Reserve 10 ans

Type : Straight Bourbon whiskey

Région : Kentucky, É-U

Taux d’alcool : 45%

Site web : wildturkeybourbon.com

Prix : ±30$ US

Disponibilité : Pas disponible à la SAQ

Jimmy Russell est le « Master Distiller » chez Wild Turkey et il fait partie des légendes modernes du Bourbon. Tout comme ses comparses Booker Noe, Parker Beam et Elmet T. Lee, il a grandement contribué à rendre le Bourbon mondialement connu et d’en faire un grand joueur parmi les spiritueux fins.

M. Russell nous présente ici sa « Réserve » spéciale, un Bourbon de 10 ans d’âge vieilli dans des fûts carbonisés au maximum, soit le #4, plus connu sous le nom « Alligator Char ».

Ma dégustation :

Couleur : ambre profond, reflets orange brûlée, collant

Nez : cerise noire, maïs, bois, « barbe-à-papa »

Goût : cerise Marasquin, anis, épices de boulangerie

Finale : épices, boisée, seigle

La couleur ambre profond et intense laisse croire à un liquide d’exception. À la lumière on peut apercevoir quelques reflets allant vers l’orange brûlée. Avec ses nombreuses et larges coulisses qui demeurent figées sur les parois du verre, la texture semble très sirupeuse, voire même collante. L’ensemble est assez intéressant côté visuel.

Au nez, c’est immédiatement la cerise noire dans le sirop à la vanille qui nous accueille. Puis quelques notes de maïs, de réglisse noire et de bois s’affirment solidement. Ensuite, quelques parfums rappelant la « barbe-à-papa » et le caramel légèrement vanillé font acte de présence. C’est comme si on entrait dans un magasin de bonbons !

L’entrée en bouche est immédiatement sur le maïs et la cerise mais cette fois elle est au Marasquin. Puis, arrive un peu d’anis étoilé, de réglisse noire et quelques notes boisées. Un léger réchauffement d’alcool se fait ressentir accompagné d’une petite touche d’astringence et de notes d’épices de boulangerie.

Le début de la finale est fortement sur les épices accompagnées d’une petite pointe sucrée de maïs qui s’étirent quelques instants. Ensuite, des notes boisées accompagnent une pointe d’astringence et quelques notes rappelant le seigle.

Finalement un beau et bon petit Bourbon, mais sans plus. Un nez qui détrône le reste, Il se laisse boire facilement. Forcé d’admettre que vous passerez probablement un peu plus de temps à le humer qu’à le siroter…

Arrivages SAQ 7 mai 2015

Arrivages du 7 mai 2015: SAQ Signature Montréal

Bonjour à tous !

Voici les nouveautés pour cette semaine à la SAQ.  En vente le jeudi à 10h.  Certaines restrictions et/ou limitations sont possibles.  À vérifier auprès de votre succursale.

Nouveautés whiskies cette semaine :

  • Aberfeldy 21 ans, SAQ #12024325, 141$ (16 bouteilles)
  • Glenmorangie Pride 1978, SAQ #12512193, 9050$ (1 bouteille)
  • Scapa 16 ans, SAQ #11262815, 121$ (48 bouteilles)
  • The Lost Distillery Auchnagie Blended Malt Scotch, SAQ #12449358, 97$ (12 bouteilles)

 

Pour plus d’information: www.saq.com

Bonne journée !

Arrivages SAQ 30 avril 2015

Arrivages du 30 avril 2015: SAQ Signature Montréal

Bonjour à tous !

Voici les nouveautés pour cette semaine à la SAQ.  En vente le jeudi à 10h.  Certaines restrictions et/ou limitations sont possibles.  À vérifier auprès de votre succursale.

Nouveautés whiskyies cette semaine :

  • Wiser’s Red Letter, SAQ #12041803, 100$ (18 bouteilles)
  • Bernheim Original Straight Wheat Kentucky, SAQ #12493404, 65$ (24 bouteilles)
  • Armorik Double Maturation Single Malt, SAQ #11975882, 73$ (18 bouteilles)
  • Talisker Storm, SAQ #12361057, 99$ (91 bouteilles)

Pour plus d’information: www.saq.com

Bonne journée !

Crown Royal – Black (# 147)

147 F Crown Royal BlackNom : Crown Royal Black

Type : Whisky canadien

Région : Gimli, Manitoba, Canada

Taux d’alcool : 45%

Site web : www.crownroyal.ca

Prix : 33,25$

Disponibilité : SAQ #11975381

Crown Royal, un fleuron parmi les whiskies canadiens… Shame on me ! J’ai pas mal négligé cette marque emblématique sur mon blogue puisque j’ai seulement une fiche à mon actif, le Crown Royal Special Reserve.  Je vais alors immédiatement remédier à la situation et débuter avec le Crown Royal Black. Par la suite suivront le Monarch 75e Anniversaire et bien évidemment le Classique 12 ans.

Le Black est un assemblage plus foncé et plus robuste que les autres Crown Royal. Vieilli dans des tonneaux hautement carbonisés et avec son 45% d’alcool, soyez prêt car lui, il est vraiment prêt à vous recevoir.

Ma dégustation :

Couleur : cuivre foncé, texture sirupeuse

Nez : seigle, boisé, caramel salé

Goût : alcool, seigle, épices, céréales sucrées

Finale : amer, seigle, fruits confits

La couleur de ce whisky canadien est bien foncée et présente certains reflets cuivrés et orangés. La texture est quand même assez particulière, autant elle donne de nombreuses et larges jambes autant le verre semble propre une fois le tout redescendu au fond du verre, aucune goûte ni coulisse ne demeure accrochée aux parois du verre.

Au nez, c’est très « Canadien », du seigle épicé et du bois bien sec sont aux premières loges. Puis un caramel salé et vanillé accompagne des notes de céréales sucrées, de fruits secs et de noix de coco rôties.

En bouche, l’alcool surprend un peu, pour ensuite faire place au seigle et ses épices. Quelques notes poivrées viennent se marier à un boisé bien sec. Puis c’est le retour des épices et des fruits confits qui se mélangent avec quelques élans de caramel salé.

En finale, une petite amertume est accompagnée par des notes de seigle et des fruits confits. Relativement longue, l’amertume finie par prendre le dessus et nous nous devons de porter à nouveau le verre à nos lèvres pour reprendre l’exercice.

Un « canayen » bien robuste, plein de saveur et de force.  Sa robustesse et sa bonne complexité en fait un bon whisky de fin de soirée et de feu de camp.  Je me dois de revisiter.

Coureur des Bois (# 146)

146 F Coureur des boisNom : Coureur des Bois

Type : Liqueur de whisky Canadien à l’érable

Région : Québec, Canada

Taux d’alcool : 31,7%

Site web : domainepinnacle.com/produits/coureur-des-bois

Prix : 35,25$ / 750ml

Disponibilité : SAQ # 11724979

Mi-avril, les séries éliminatoires de la LNH et le temps des sucres sont commencés. Je suis certain qu’une bonne majorité d’entre vous aimez bien vous sucrer le bec avec quelques gâteries à l’érable. Et bien en voici une pour les « grandes personnes », une liqueur de whisky canadien et de sirop d’érable.

Il est bien sûr le compétiteur immédiat du Sortilège, dégusté il y a quelque temps sur mon blogue. Un peu plus alcoolisé que le Sortilège, arrivera-t-il à gagner ce match et à le détrôner dans mon cœur ?

Ma dégustation :

Couleur : sirop d’érable ambre, collant

Nez : sucre d’érable clair, seigle, vanille

Goût : érable, vanille, seigle, bois d’érable

Finale : sucrée, érable, épices

Côté apparence, le Coureur des Bois est beaucoup plus foncé que le Sortilège. D’une couleur rappelant le sirop d’érable ambré et sa texture est très sirupeuse. Son apparence nous démontre qu’il est lui aussi bel et bien une liqueur de whisky.

Le score est toujours 0 – 0 après une période.

Au nez, c’est par contre un peu moins sur l’érable que le Sortilège, quelques notes de sucre d’érable se mélangent au whisky de seigle, lequel appert beaucoup plus présent que dans le Sortilège. Aussi, une forte et étrange odeur de vanille prend énormément de place, laquelle me rappelle celle du whisky épicé «Spicebox » ? À l’arrière-plan, c’est de légères pointes d’épices et de bois d’érable qui s’installent.

C’est maintenant 1-0 pour le Sortilège.

En bouche c’est le sucré de l’érable et cette touche de vanille (un peu moins intense qu’au nez) qui prennent l’assaut ! Puis le whisky de seigle et ses épices arrivent et accompagnent merveilleusement les quelques notes boisées et d’érables qui maintenant prennent le contrôle et dominent l’attaque à cinq.

L’amateur de whisky en moi se doit de donner le point au Coureur des Bois. Le score est maintenant 1 -1 .

Le côté plus « whisky » en bouche du Coureur des Bois s’estompe en finale et devient beaucoup plus sur l’érable. Quelques notes de seigle, de boisé et d’épices demeurent mais sont axées beaucoup plus sur l’érable, tout comme le Sortilège.

Aucun but scoré en 3e période, le compte est donc toujours de 1 -1, nous devrons donc aller en prolongation !

Le Coureur des Bois est une liqueur de whisky vraiment marqué par son profil de whisky canadien, plus particulièrement en bouche. Très agréable à boire tout au long de l’année, spécialement lorsque l’on a un petit désir d’érable à combler !

Et pour la fin du match… Cette prolongation débute à l’instant et l’issue du match est entre vos mains ! Je vous invite donc à faire l’exercice et c’est à vous décider lequel des deux remporte le match ! Nous avons droit ici à deux excellents produits typiquement québécois et chacun a les atouts nécessaires pour vous séduire.

Le Coureur des Bois est la brute et le Sortilège saura vous ensorceler !

Bowmore Tempest 10 ans Batch #4 (# 145)

Crédit photo: Martin Vigneault

Nom : Bowmore Tempest 10 ans Batch #4

Type : Scotch single malt

Région : Islay, Écosse

Taux d’alcool : 55.1%

Site web : www.bowmore.com/whiskies/tempest

Prix : 75,25$

Disponibilité : SAQ #11961051

Hé bien, un Bowmore ! Ça fait un p’tit bout d’temps que je n’ai pas fait une revue de cette magnifique distillerie… Cette fois c’est l’une de leurs dernières créations, la série « Tempest », mais elle n’est pas si nouvelle puisqu’ils en sont déjà à « batch #5 » !

Il sera donc ici question de la quatrième édition de la gamme Tempest. Pour le vieillissement de ce scotch, on a utilisé d’ex-fûts de Bourbon de premier remplissage et pendant un minimum de 10 ans. Ils ont de plus vieilli dans la mythique voûte #1 de Bowmore, laquelle est située sous le niveau de la mer. Embouteillé à la puissance du fût et tirant 55,1% d’alcool par volume. Tous les astres semblent alignés pour avoir un bon scotch typiquement Islay !

Merci à Jean-François Pilon pour l’échantillon et à Martin Vigneault pour la photo !

Ma dégustation :

Couleur : Jaune paille, Chardonnay, sirupeuse 

Nez : Alcool, agrumes, vanille, maritime 

Goût : fruits frais, agrumes, alcool, maritime 

Finale : Longue et persistante, citron, tourbe, saline 

Lorsque regardé à la lumière du jour, on peut voir qu’il est d’une couleur jaune paille rappelant un vin Chardonnay offrant quelques reflets légèrement orangés. Après quelques tournoiements du liquide dans le verre, quelques jambes bien minces redescendent au fond du verre.

Au nez, dès l’approche du verre c’est assez alcoolisé, il faut prendre garde. Puis, de jolies notes d’agrumes et d’huile de citron se mélangent à quelques notes tourbées et maritimes. Quelques notes de vanille boisée se campent l’arrière-plan.

En bouche, c’est surprenant comme c’est sucré, une fois que l’on a fait abstraction de la brûlure d’alcool bien sûr. Les fruits frais, les agrumes et quelques notes de vanille et de bois sec se joignent à l’ensemble. Ensuite, d’agréables notes maritimes et de tourbe légère arrivent enfin. Très enivrant tout cela ! À moins que ce soit l’alcool qui monte un peu trop vite à la tête ? Bref c’est magique !

La finale est relativement longue et ne cesse de s’étirer sur des notes de citron, de tourbe sucrée et de Bourbon et ce, pendant de longs moments. Plus elle s’étire et plus le salin prend le dessus. Des notes très maritimes ferment la danse. Bravo !

Heu ? Un seul mot, « Wow » ! En toute honnêteté, à ±75$ à la SAQ, c’est un must ! On peut dire qu’en effet Bowmore frappe fort avec ce Tempest 10 ans, qui est, selon moi, typiquement Islay, et brut de fût en bonus !

En ce moment, la SAQ tient la « Batch #5 » en inventaire et je crois bien que je vais devoir me sacrifier pour vous et aller m’en procurer une bouteille. Ce sera uniquement pour que vous puissiez lire mes commentaires à son sujet, bien sûr…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 878 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :