Archives du blog

Bruichladdich – The Classic Laddie (# 187)

Nom : Bruichladdich – The Classic Laddie

Type : Scotch single malt

Région : Islay, Écosse

Taux d’alcool : 50%

Site web : bruichladdich.com/the-classic-laddie 

Prix : 67$

Disponibilité : SAQ #12471715

Bruichladdich est une distillerie d’Islay qui ne nécessite plus vraiment de présentation. En effet elle fait déjà bonne figure dans le vaste monde du Scotch.  Au fil des ans, elle s’est taillé une place au sommet des Maîtres de la tourbe d’Islay, je dirais même “King of the Peat” avec ses éditions Octomore qui sont exagérément tourbées à des taux de 160 à 220PPM !!

Mais aujourd’hui avec le Classic Laddie, on est à l’antipode l’Octomore car il est non tourbé…

Ma dégustation :

Couleur : Jaune paille, reflets dorés, particules en suspension

Nez : céréales, fruits blancs, alcool, maritime

Goût : Céréale, sucré, fruits frais, boisé léger, salin

Finale : moyennement longue et plutôt saline

Au visuel, c’est la pâleur typique des whiskies d’Islay, jaune paille, et reflets légèrement dorés. Après quelques tournoiements du liquide dans le verre, de nombreuses petites coulisses se forment et tardent à redescendre dans le verre. Quelques petites particules sont en suspension dans le scotch.

Au nez, à l’approche, c’est délicat et plutôt céréalier et sucré. Par la suite, les fruits blancs fraîchement coupés font acte de présence, plus particulièrement la pomme et la poire. Il faut faire attention à la brûlure d’alcool, les 50% sont quand même bien ressenti si on hume un peu trop intensément. Quelques notes maritimes sont à l’arrière-plan.

En bouche, c’est délicat, un peu malté et légèrement sucrée, mais attention à la gorgée, car si trop volumineuse, la brûlure d’alcool anesthésie la bouche instantanément! À l’arrière de cette barrière, c’est le retour des fruits frais tels la pomme croquante, la poire bien mûre et la nectarine.  Une petite touche légèrement florale accompagne quelques notes de malt doré, légèrement boisés et maritimes.

La finale est d’une longueur convenable et s’étire surtout sur les notes de sel marin et de bord de mer. Un peu de bois et de malt sucré viennent compléter le tout, lesquels demeurent tout de même dominé par les notes salines.

Quelques fois, c’est très agréable et satisfaisant de déguster un scotch d’Islay qui n’est pas tourbé ni fumé, cela laisse toute la place à la céréale et à l’influence de l’air marin de l’île…

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :