Archives de catégorie : Gordon & MacPhail

Ledaig 1993 – Gordon & McPhail’s (# 96)

096 F Ledaig 1993 G&McPhNom : Ledaig 1993 (Gordon & McPhail’s Connoisseurs)

Type : Scotch single malt

Région : Ile de Mull, Écosse

Taux d’alcool : 43%

Site web : http://www.tobermorymalt.com/home

Prix : 78$

Disponibilité : SAQ #11718712

Située sur l’ile de Mull, tout juste au nord d’Islay, la distillerie Tobermory fut initialement fondée en 1798 par un certain John Saintclair sous le nom original de Ledaig. Elle fut fermée pour une bonne moitié de son existence et changea de propriétaires plusieurs fois. De nos jours, elle produit des scotchs non tourbés sous le nom de Tobermory et d’autres légèrement tourbés sous le nom de Ledaig.

Celui-ci est un embouteillage indépendant par Gordon & McPhail d’un Ledaig distillé en mai 1993, mis en barrique dans des « refill sherry butt » et embouteillé en août 2011, ce qui lui donne un peu plus de 18 ans d’âge.

Ma dégustation :

Couleur : dorée pâle, texture moyennement sirupeuse

Nez : grains, fruits frais, feuilles de tabac

Goût : fruits frais et confits, épicé, vanille, salin

Finale : fruits confits et saline

La couleur tire sur un doré légèrement pâle, me rappelant un peu un porto blanc. La texture, légèrement sirupeuse laisse de nombreuses et fines coulisses sur les parois du verre.

Le nez est un peu faible et bizarre, sans être fruité, salin ou boisé, on réussit quand même à capter certaines odeurs céréalières et de fruits frais comme les raisins verts et la poire. Par la suite une odeur me rappelant légèrement le tabac très frais et des notes de vanille réussissent à prendre place, sans plus.

En entrée en bouche ce sont les fruits frais et confits qui nous accueillent, mais très timidement. Par la suite, une sensation un peu épicée et piquante arrive, accompagnée d’une légère note de vanille. Un certain salin commence à prendre place pour nous transporter vers la finale.

En finale, le sucré des fruits confits finit par prendre le dessus et s’accompagne d’une petite touche d’amertume de chocolat noir. Plus elle s’étire et plus la sensation saline prend le dessus et domine.

Bon, pas grand-chose au nez, en bouche c’est plutôt moyen et la finale ne donne pratiquement que du salin. Une déception? Un peu, je m’attendais à beaucoup plus de raffinement et de complexité dans un scotch de plus de 18 ans. C’est quand même moins difficile à faire passer quand on regarde le prix, mais comme scotch de tous les jours, il y a mieux pour beaucoup moins cher.

Ce que je cherche toujours c’est la tourbe? Ledaig étant supposé être la version « très tourbée » de Tobermory, ce n’est pas très démontré dans cette édition.

CWM: Convalmore 1984 – Gordon & MacPhail (# 93)

093 CWM Convalmore 1984Nom : Convalmore 1984 – Gordon & MacPhail

Taux d’alcool : 43%

Prix : 277$

Disponibilité : SAQ #11941156

Le deuxième scotch de cette soirée « législative » du 19 septembre 2013 est un embouteillage indépendant de Gordon & MacPhail en provenance de de la distillerie de Convalmore. Cette dernière fut fondée en 1893 et était située dans le Speyside, tout près de Glenfiddich. Très peu d’embouteillages originaux étaient disponibles car ils distillaient majoritairement pour la confection de blends. Elle ferma définitivement ses portes en 1985 et maintenant les installations servent à l’entreposage de tonneaux en vieillissement pour Glenfiddich et Balvenie.

Nez : le nez est très doux et fruité, les fruits frais tels la pomme et la poire se mélange à des notes de gazon fraîchement coupé (grassy).

Goût : en bouche c’est la pomme Granny Smith et de la poire Bartlett qui se mélangent à des notes boisées et vanillées qui parviennent à rendre le tout enivrant. Aussi une saveur ou plutôt une sensation de cire d’abeille semble vouloir se développer en début de finale.

Finale : les fruits et les notes de boisé et de vanille revienne en force et s’étire de long moments.

Un membre me suggère d’y ajouter un peu d’eau, chose que je fais rarement, encore moins avec un whisky à 43%… et boom! Les saveurs en ressortent beaucoup plus franche et définies.

De loin mon préféré de la soirée, et je crois que je n’étais pas le seul. À la première approche il semblait effacé, voir lointain, et plus le temps avançait, plus il s’ouvrait. Distillé en 1984 et embouteillé 26 ans plus tard (2010), il avait sûrement besoin d’un peu d’air pour se dégourdir !

Highland Park 8 ans – The MacPhail’s Collection (# 46)

Highland Park 8 G&MP

Nom : Highland Park 8 ans – The MacPhail’s Collection 

Type : Scotch single malt 

Région : Les Orcades, Écosse 

Taux d’alcool : 43% 

Site web : http://www.gordonandmacphail.com 

Prix : 34$ US 

Disponibilité : Pas disponible à la SAQ

La compagnie Gordon & MacPhail fut fondée en 1895 par James Gordon et John MacPhail. La compagnie est située dans la ville d’Elgin dans le Speyside, la région d’Écosse où l’on retrouve une très grande quantité de distilleries. Gordon & MacPhail se spécialise maintenant dans l’embouteillage indépendant de scotchs provenant de diverses distilleries d’Écosse. Tant pour ses single malts que pour ses blends, les scotchs choisis par Gordon & MacPhail sont toujours d’une grande qualité. Mais elle n’a pas toujours œuvré dans l’embouteillage indépendant, initialement, elle était un magasin général-épicerie, lequel est toujours en fonction de nos jours. Le magasin est composé d’un restaurant, d’une épicerie et d’une section vins/spiritueux où l’on peut s’y procurer la gamme quasi complète de leurs embouteillages. Aussi, dans son « Whisky Room », on y retrouve l’une des plus grandes collections de whiskies au monde.

La compagnie est également propriétaire de la distillerie Benromach.

Le scotch whisky pour cette fiche provient de tonneaux de la distillerie Highland Park et la mention d’âge indique 8 ans.

Fait intéressant, sur le site de G&M, cette bouteille est annoncée à 40% d’alcool alors que la mienne indique 43%? Bizarre, la même situation s’est produite pour ma bouteille de Glenmorangie 10 ans? Les deux achetées aux États-Unis.

Couleur : ambre pâle avec reflets dorés, texture légère

Nez : miel, agrumes, tourbe légère

Goût : malt, citron-miel, tourbe

Finale : malt, miel, café, assez courte

D’une couleur moyennement ambrée avec des reflets tirant sur le doré, ce scotch à un beau teint qui plaît à l’œil. Côté texture, elle semble plutôt légère et très peu sirupeuse, voir aqueuse. En effet les coulisses sont très fines et ne demeurent pas en place bien longtemps.

Au nez, c’est assez sucré, frais et herbacé. Une pointe de tourbe et de fumée fait son apparition, mais vraiment en toute subtilité. Le sucre est mielleux, la fraîcheur est celle apportée par des fruits et des agrumes fraîchement coupés. Le côté herbacé se mélange à la tourbe et à la fumée à l’arrière-plan.

En bouche, la texture est en effet assez mince. La sensation de fraîcheur est par contre immédiate. Le malt, la poire et le citron-miel sont au premier plan et dominent. Un petit élan de tourbe et d’expresso semble vouloir prendre une place plutôt discrète. Malgré son 43%, l’alcool est quand même assez perceptible.

La finale est plutôt mince et assez courte. Le sucré du malt et du miel sont bien présents et graduellement l’amertume du café et une pointe de tourbe font leur apparition, puis soudainement, plus rien. Une coupure assez particulière et surprenante.

Je ne dirais pas que ce scotch est unidimensionnel, mais disons qu’il semble un peu « mince » et en jeunesse. Peut-être qu’un embouteillage à 46% aurait pu lui donner un peu plus de corps? Mais pour 34$ américain, il ne faut pas non plus être trop exigent!

%d blogueueurs aiment cette page :