Ledaig 1993 – Gordon & McPhail’s (# 96)

096 F Ledaig 1993 G&McPhNom : Ledaig 1993 (Gordon & McPhail’s Connoisseurs)

Type : Scotch single malt

Région : Ile de Mull, Écosse

Taux d’alcool : 43%

Site web : http://www.tobermorymalt.com/home

Prix : 78$

Disponibilité : SAQ #11718712

Située sur l’ile de Mull, tout juste au nord d’Islay, la distillerie Tobermory fut initialement fondée en 1798 par un certain John Saintclair sous le nom original de Ledaig. Elle fut fermée pour une bonne moitié de son existence et changea de propriétaires plusieurs fois. De nos jours, elle produit des scotchs non tourbés sous le nom de Tobermory et d’autres légèrement tourbés sous le nom de Ledaig.

Celui-ci est un embouteillage indépendant par Gordon & McPhail d’un Ledaig distillé en mai 1993, mis en barrique dans des « refill sherry butt » et embouteillé en août 2011, ce qui lui donne un peu plus de 18 ans d’âge.

Ma dégustation :

Couleur : dorée pâle, texture moyennement sirupeuse

Nez : grains, fruits frais, feuilles de tabac

Goût : fruits frais et confits, épicé, vanille, salin

Finale : fruits confits et saline

La couleur tire sur un doré légèrement pâle, me rappelant un peu un porto blanc. La texture, légèrement sirupeuse laisse de nombreuses et fines coulisses sur les parois du verre.

Le nez est un peu faible et bizarre, sans être fruité, salin ou boisé, on réussit quand même à capter certaines odeurs céréalières et de fruits frais comme les raisins verts et la poire. Par la suite une odeur me rappelant légèrement le tabac très frais et des notes de vanille réussissent à prendre place, sans plus.

En entrée en bouche ce sont les fruits frais et confits qui nous accueillent, mais très timidement. Par la suite, une sensation un peu épicée et piquante arrive, accompagnée d’une légère note de vanille. Un certain salin commence à prendre place pour nous transporter vers la finale.

En finale, le sucré des fruits confits finit par prendre le dessus et s’accompagne d’une petite touche d’amertume de chocolat noir. Plus elle s’étire et plus la sensation saline prend le dessus et domine.

Bon, pas grand-chose au nez, en bouche c’est plutôt moyen et la finale ne donne pratiquement que du salin. Une déception? Un peu, je m’attendais à beaucoup plus de raffinement et de complexité dans un scotch de plus de 18 ans. C’est quand même moins difficile à faire passer quand on regarde le prix, mais comme scotch de tous les jours, il y a mieux pour beaucoup moins cher.

Ce que je cherche toujours c’est la tourbe? Ledaig étant supposé être la version « très tourbée » de Tobermory, ce n’est pas très démontré dans cette édition.

Publicités

Publié le 16 octobre 2013, dans Écosse, Dégustation Whisky, Gordon & MacPhail, Highlands, Ledaig/Tobermory, Les Iles, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :