Archives du blogue

Microbrasserie Le Castor – Islay (# 195)

 

Nom : Microbrasserie Le Castor – Islay

Type : Quadrupel vieillit en fût de scotch d’Islay

Région : Rigaud, Québec

Taux d’alcool : 11%

Embouteillage : 21 décembre 2017

La Microbrasserie Le Castor adore le vieillissement de bières en fûts.  Plusieurs de leurs créations passent par ce processus, stouts impériaux, scotchs ale et vins d’orge ont passé quelques temps dans différents types de fûts de whiskies, de rhum, de vins…

Cette fois-ci c’est une quadrupel tirant un tout petit 11% d’alcool qui a passé plus d’un an dans des fûts de scotch provenant de la région d’Islay, plus particulièrement de la distillerie Laphroaig ! Ça devrait être assez intéressant puisque comme vous le savez sûrement déjà, Laphroaig est ma distillerie favorite !

Aussitôt versée dans le verre, un parfum plutôt familier envahi la pièce, celui de la fumée et de la tourbe… c’est un bon début !  La robe de cette Quad est d’un brun rougeâtre offrant quelques reflets de couleur rubis légèrement voilé.   Sa mousse est abondante,  mais elle réduit rapidement et ne laisse qu’une mince dentelle sur les pourtours du verre.

Au nez, c’est plutôt fumé et très iodé.  La fumée me rappelle celle d’un poisson séché et fumé sur une plage de galets à la marée basse.  La tourbe apparaît par la suite, puis, timidement à l’arrière-plan, un peu de malt sucré et de céréales légèrement rôties tentent de se faire remarquer.

L’entrée en bouche est plutôt phénolique et robuste.  Un mur de tourbe et de fumée très dominantes et envahissantes ouvre la fête. Par la suite, des notes maritimes et iodées se joignent au party !  Un petit “funky” semble vouloir faire sa place (le brett à l’œuvre ?) car un léger goût acidulé rappelant la framboise et les griottes essaye de se bâtir un chemin.  Le malt sucré agrémenté de vanille et de barrique légèrement brûlée viennent clore le bal et équilibrer le tout.

La finale de cette Quad est très, mais très persistante, tourbée, fumée et iodée… comme un bon Laphroaig 10 ans ? Bien sûr que non, mais c’est quand même très surprenant…

La “Islay” de la Microbrasserie Le Castor est très intense côté saveur et influence du fût.  En effet, la majorité des caractéristiques typiques de Laphroaig s’y retrouvent dans la bière, la tourbe phénolique, la fumée et l’iode le tout agrémenté d’un peu de malt vanillé et boisé.  Je me dois de préciser que, selon moi, cette bière ne fera vraiment pas l’unanimité chez les amateurs de bières…

Étant brasseur maison et ayant déjà travaillé quelques recettes avec du “peated malt” je me demandais si Le Castor en avait ajouté un léger pourcentage à la recette afin d’augmenter le feeling “Islay” ? J’ai donc posé la question.  Voici la réponse de Daniel Addey Jibb, brasseur et co-fondateur de la microbrasserie Le Castor (en anglais):

“ Yes it was aged in 100% Laphroaig barrels for one year.  No peated or smoked malt in the grain bill, it all comes from the barrels. ”

Il faut alors constater qu’un fût ayant contenu du scotch whisky en provenance de Laphroaig est vraiment rempli de caractère et d’intensité afin de pouvoir transmettre autant d’influence et de saveurs à une bière…

Fait intéressant, M. Jibb m’a également confié que la Islay a failli ne jamais apparaître sur les tablettes:

“ To be honest I debated whether or not we should release the beer at all as the nose is so powerful with Islay aromatics. The flavour is more balanced.  But we figured there are enough whisky fans in Québec that maybe they would enjoy the beer. “

Une chance pour nous…

Il me reste une bouteille et j’ai l’intention de la laisser vieillir une année afin de voir si les phénols vont s’estomper et si les levures bretts vont s’exprimer d’avantage !

À suivre…

 

Advertisements

CWM: Ardbog & Yakima I.P.A. de Microbrasserie Le Castor (# 114)

114 CWM F Ardbog+Castor YakimaNom : Ardbeg – Ardbog

Type : Scorch Single Malt

Taux d’alcool : 46%

Bière: Le Castor – Yakima IPA

L’Ardbog est l’édition limitée de l’Ardbeg Day 2013. Ayant déjà fait une fiche pour l’Ardbog, vous pouvez la lire en cliquant ICI. Quelques petites différences, minimes.

La Yakima a été ma IPA préférée de l’été 2013… Elle est vraiment parfaite ! Le Castor est l’une des (nouvelles) microbrasseries qui n’arrête pas d’être créative et qui finit toujours par m’impressionner.

Voici mes notes pour l’Ardbog :

Au nez, c’est évidemment très Ardbeg. Les effluves maritimes, de tourbe et de fumée sont définitivement au premier plan. Par la suite, des fruits confits et des notes de pain aux noix grillé font acte de présence.

En bouche, le salin, la tourbe et toujours les noix grillées sont au premier plan. Les fruits confits, sirop d’érable quelques notes de chocolat noir amer et de café espresso sont bien présents. Nouveauté, une pointe de réglisse noire et de poivre noir en arrière-plan.

La finale quant à elle est bien Ardbeg. Elle est longue, salée et tourbée et on peut se laisser bercer sur des notes boisées et sucrées.

Côté Bière, Boom ! Houblon floral et fruits tropicaux de la Yakima sont dans le tapis ! L’amertume tranche mais sans dominer. Après les fruits tropicaux, le zeste d’orange et le pamplemousse arrivent en trombe pour être suivis d’une touche un peu épicée.

Pour l’accord bière et Scotch, Hou la la ! Une bière avec assez de prestance pour faire face à un Islay tel qu’Ardbeg!! L’IPA parvient quasiment à dominer la tourbe et la fumée pour laisser place aux fruits confits, au caramel légèrement brûlé et aux épices boisées du scotch ! Sublime !

Pour l’accord Scotch et bière, l’Ardbog apporte à la Yakima une nouvelle dimension. Le côté agrume demeure, mais sans son côté amer, les saveurs de fruits tropicaux (notamment l’ananas, la papaye et la mangue) et de céréales sont maintenant plus présentes.

D’un côté comme de l’autre, les deux réussissent à s’accentuer, à se « booster ». Est-ce un accord parfait ? Je crois que oui, les deux bénéficient de l’un et de l’autre. Dans les deux cas, ils finissent par s’offrir mutuellement de nouvelles dimensions !

CWM: Soirée Whiskies & Bières du 19 novembre 2013

Le 19 novembre dernier avait lieu la soirée « Accords whiskies/bières » présenté par le club Whisky Montréal. Lors de cette soirée, cinq whiskies et cinq bières étaient présentés aux membres afin de les accorder, de les comparer et de les déguster. Apparemment que c’était l’une des plus belles soirées de la jeune histoire du club !!

CWM-Verre

Je dis « apparemment » car j’étais absent, j’avais un autre engagement ce soir là ! Un spectacle en famille !

Les cinq accords étaient les suivants :

 – Powers – Gold Label avec Le Sang d’Encre de Trou du Diable
Auchentoshan Three Wood avec la London Ruby de Les Brasseurs de Montréal
Glenfarclas 12 ans avec la Broughton – Old Jock Ale
Old Fitzgerald avec la Der Drachenorden de Kruhnen
Ardbeg – Ardbog avec la Yakima I.P.A. de Microbrasserie Le Castor

Afin de me permettre de recréer ces accords à la maison, je tiens à remercier Whisky Montréal pour m’avoir gentiment donné les échantillons des cinq whiskies et la bière d’importation privée (la Broughton).

Les cinq fiches d’accords suivront dans les prochains jours.

%d blogueurs aiment ce contenu :