Archives du blogue

Maker’s Mark (# 125)

125 F Makers MarkNom : Maker’s Mark

Type : Straight Bourbon whisky

Région : Kentucky, É-U

Taux d’alcool : 45%

Site web : www.makersmark.com

Prix : 43,25$

Disponibilité : SAQ #10817807

Le Maker’s Mark est bien facile à identifier sur les tablettes, avec sa bouteille carrée et courte et son long goulot scellé à la cire rouge, lequel est breveté soit dit en passant. Elle sait se faire remarquer parmi les autres bouteilles.

Plusieurs autres faits en font également un Bourbon bien unique. Il n’est pas forcément vieilli pour une période fixe et déterminée, mais plutôt lorsque la distillerie décide qu’il est prêt (environ 6 ans). Il ne contient pas de seigle (rye) dans son « mash », à la place du blé rouge d’hiver accompagne l’obligatoire maïs et l’orge malté. Aussi, l’orthographe sur la bouteille retire le « e » dans whisky (à l’écossaise) alors que la majorité des distilleries américaines l’écrivent avec le « e » whiskey (à l’irlandaise).

Ma dégustation :

Couleur : cuivre roux, peu sirupeuse

Nez : bois, épices, cerises au sirop

Goût : épices, bois, fruits rouges

Finale : sèche, bois, épices

Encore un Bourbon d’une couleur très cuivre avec des reflets légèrement roux, mais cette fois avec une texture peu sirupeuse, les coulisses sont peu nombreuses et fines sur les parois du verre.

Au nez, c’est assez « Bourbon », bois, épices, caramel au beurre vanillé et les cerises au sirop, lesquelles je n’avais pas notées dans ma dégustation de mon échantillon acheté aux USA en 2011. Nez très agréable, quoique un peu timide, en arrière-plan une petite pointe d’écorce d’agrumes finit par ressortir.

En bouche, c’est immédiatement les épices et le bois qui arrivent d’un coup « sec ». Puis, comme pour adoucir le tout, c’est au tour des cerises et de petits fruits rouges de bondir dans la danse. Un peu d’agrumes baignant dans un sirop mielleux et légèrement sucré s’y joignent timidement. Une petite sensation de chaleur d’alcool se fait sentir en début de finale.

La finale, est un peu plus sèche que la majorité des Bourbons que j’ai goûté. Le boisé et les épices sont de retour avec une touche légèrement vanillée. Elle s’étire tout de même pendant de longs moments sur des notes de miel et de petits fruits rouges sucrés.

En relisant mes notes express prises lors de mes vacances, je dirais qu’aujourd’hui, je l’apprécie d’avantage. C’est un beau Bourbon d’été, de terrasse et de chaleur, il fait maintenant partie de mes souvenirs. Il est rafraîchissant, de bonne qualité et sans prétention non plus… et c’est bien parfait ainsi.

Vidéo: « Un portrait distillé des eaux-de-vie : bourbon vs malt whisky »

Voici une entrevue par Frédéric Fortin du blogue SAQ Cellier avec Michel Beauchamp, conseiller à la SAQ Sélection Beaubien.  Ils parlent de deux Bourbons, le Maker’s Mark et le Maker’s 46 ainsi que du whiskey irlandais Redbrest 12 ans.

Voici le lien vers le blogue SAQ Cellier: http://blogue.saq.com/category/cellier/

Maker’s 46 (# 20)

020 F Makers 46Nom : Maker’s 46

Type : Bourbon 

Région : Kentucky, États-Unis

Taux d’alcool : 47%

Site web : www.makersmark.com/makers46

Prix : 50$ (payé 23$ Maine US)

Disponibilité : SAQ #11467204

La distillerie de Maker’s Mark débuta ses opérations en 1954, lorsque T. William Samuels Senior acheta une distillerie du nom de « Burk’s Distillery » dans la ville de Loretto, Kentucky. C’est en 1958 que la première bouteille de Maker’s Mark fut embouteillée et porta le fameux sceau en cire rouge. Pendant plus de cinq décennies, le Maker’s Mark fut embouteillé selon la même recette et sans qu’aucune autre variante ne soit produite par la distillerie.

Puis, en 2009, pour la première fois de son histoire, un nouveau produit fait son apparition avec le fameux sceau de cire rouge, le Maker’s 46. Un Bourbon auquel des bâtonnets de chêne carbonisés ont été ajoutés dans la barrique en cours de vieillissement. La présentation est vraiment réussie, avec ses formes plus arrondies, la bouteille fait très sexy…!

Ma dégustation :

Couleur : cuivre foncé, texture sirupeuse

Nez : butterscotch, cannelle, érable, fruité

Goût : épices, fruité (cerises, pêches) boisé

Finale : sucrée, cannelle, vanille, bois brûlé

D’un ambre rougeâtre et très cuivré, on peut dire que pour un Bourbon, c’est assez représentatif, une belle couleur qui est très « Bourbon »!  La texture est aussi assez onctueuse et sirupeuse, les coulisses sur le rebord du verre semblent se figer en place.

Au nez, un caramel (butterscotch) assez présent, un peu d’épices (cannelle) se mélange avec le sirop d’érable foncé, ça me rappelle un peu le bon pain doré d’un beau dimanche matin ensoleillé! Il semble y avoir une petite touche fruitée en arrière plan. Ça sent comme un bon Bourbon!

En bouche, c’est une chaleur explosive d’épices et de fruits. En effet, la cannelle et la muscade sont incorporées à une sensation de chaleur (47% d’alcool) et le tout s’apprête à accueillir des saveurs fruitées telles les cerises mûres et les pêches en conserve. Les tanins du bois sont également bien présents et prennent toute la place sur la langue et les joues. Le maïs et la vanille typique du Bourbon se font enfin percevoir, mais c’est plutôt à l’arrière plan.

La finale est assez sucrée, comme un bon Bourbon. Le sirop d’érable foncé et une cannelle envoûtante se mélangent finalement avec un soupçon de vanille et de bois brûlé. La finale est moyennement longue mais les tanins demeurent un bon moment.

En révisant mes notes express lors de mes vacances cet été, je constate que le Maker’s 46 est une version un peu plus complexe et intéressante que le Maker’s Mark original que j’avais dégusté à ce moment. Finalement, les 12,25$ supplémentaires à la SAQ pour le Maker’s 46 sont, selon moi, un bon investissement.

Petites dégustations express en vacances (# 5, 6, 7 et 8)

Pendant mes vacances à l’extérieur du Québec, j’aime bien faire un peu de ce que j’appelle du « whisky hunting », c’est-à-dire trouver whisky, Scotch et Bourbon qui ne sont pas disponibles à la SAQ ou bien qui ont un avantage monétaire substantiel.

Pendant mes recherches, je voulais me procurer un petit « 10oz » de Bourbon et en faire une petite critique estivale.  Malheureusement, en version 10oz il n’y avait rien de bien intéressant, que du « tord boyaux »!  Puis en voyant le choix impressionnant de miniatures (50ml) disponible, je me suis dis pourquoi ne pas faire quatre petites dégustations express !!  Alors j’ai acheté quatre miniatures : un Woodford Reserve – Distiller’s Select, un The Glenlivet 12 ans, un Knob Creek 9 ans et un Maker’s Mark.

Alors voici mes commentaires pour ces Whiskies :

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Woodford Reserve – Distiller’s Select (# 5)

12 juillet 2011

Aujourd’hui, la température a frôlé la barre des 39oC !! Très chaude et humide.  Sur la terrasse à 23h, il faisait encore 31oC.  Un petit Bourbon serait le bienvenu (avec un verre d’eau glacée à coté).

Nez: Alcool assez fort, miel, vanille, épices, mais le tout disparait assez rapidement, est-ce que l’air salin du bord de l’Atlantique serait en cause ?

Goût: L’alcool brûle légèrement, saveurs enveloppantes en bouche, vanille, muscade, caramel crémeux, assez sucré, mais il y a un petit quelque chose d’autre, est-ce le boisé ?

Finale: assez persistante et le boisé finalement fait son apparition avec une légère touche de seigle.

Beau Bourbon, très agréable et surprenant !

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

The Glenlivet – 12 ans (# 6)

13 juillet 2011

Bel orage électrique venant de l’Atlantique en début de soirée, la température s’est rafraîchi, temps parfait pour un petit single malt.

Nez: subtile odeur de pomme verte, voir bonbon sûr à la pomme verte, herbes fraîches.

Goût: Hein ? Quel goût ?  Ce scotch goûte simplement le scotch.  Aucune subtilité perceptible.  Un léger caramel se fait sentir lors de la deuxième gorgée, mais c’est tout.

Finale: assez courte laissant une amertume franche (sans jeu de mot) la pomme verte revient mais cette fois c’est le pépin que l’on croque.

Assez ordinaire, un scotch de tous les jours.  Une petite déception pour ce produit renommé!

 – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Knob Creek – 9 ans (# 7)

14 juillet 2011

Journée la plus froide de la semaine et assez venteuse.  La température oscillait entre 25oC et 27oC et la soirée beaucoup plus fraîche.  En voyant le taux d’alcool de 50% du Knob Creek, je me disais que ce serait la soirée parfaite !

Nez: caramel au beurre (butterscotch), vanille, légère touche de cannelle, alcool très peu perceptible malgré ses 50%.

Goût: sec et les tanins du bois sont présents, épicé, alcool légèrement perceptible, beaucoup moins porté sur le sucré que les Bourbons que j’ai goûté à ce jour.

Finale: franche et longue, goût épicé avec la vanille et le boisé du chêne qui en ressortent.

Finalement un très bon Bourbon, moins sucré, plus épicé et boisé. Selon moi, plus raffiné que le Woodford Reserve dégusté en début de semaine.

 – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Maker’s Mark (#8)

15 juillet 2011

Dernière soirée de ces merveilleuses vacances en famille, tout est prêt pour le long voyage de retour. Maintenant c’est le dernier repos.  Goûtons alors à ce Maker’s Mark.

Nez: boisé, vanille, épices (cannelle / muscade) nez assez délicat.

Goût: assez sec mais quand même plus sucré que le Knob Creek, épices et légère sensation d’alcool.

Finale: sèche, boisée, assez longue et vanillée, mais sans plus.

Finalement, un bon Bourbon, mais il manque un peu de substance.

 – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

En conclusion, le grand gagnant de cette petite dégustation estivale est sans hésitation le Knob Creek – 9 ans.  Vraiment un beau Bourbon, plein de saveur et de réconfort !

Viennent ensuite le Woodford Reserve et pas loin derrière, le Maker’s Mark.  Pour l’étranger du groupe, le Glenlivet 12 ans (car c’est un Scotch), un peu décevant.

%d blogueurs aiment ce contenu :