Archives du blog

Caol Ila Distillers Editions (# 177)

177-f-caol-ila-distillers-editionNom : Caol Ila Distillers Editions (Moscatel Cask)

Type : Scotch single malt

Région : Islay, Écosse

Taux d’alcool : 43%

Site web : malts.com/caol-ila-distillers-edition

Prix : 135$

Disponibilité : SAQ #11012701

Les scotchs « Distiller’s Edition » sont habituellement des versions « pimpées » aux désirs et exigences particulières du Maître distilleur. Souvent ce sera un affinement dans un fût de spécialité ou un mariage de différents fûts dans le chai. Le Maître distilleur chez Caol Ila a décidé d’affiner son scotch de 12 ans d’âge pendant quelques mois dans des fûts de vin de Moscatel. Ceci va fort probablement contribuer à lui procurer une couche supplémentaire de flaveurs et de complexité.

Ma dégustation :

Couleur : jaune or, reflets rosés, sirupeux

Nez : tourbe sucrée et vineuse, fruits rouges et agrumes

Goût : tourbe sucrée et fumée, épices, boisé

Finale : tourbe sucrée et vineuse, épicée, boisée

Comparé côte à côte, le Caol Ila Distillers Edition est un peu plus foncé et rosé que son petit frère de 12 ans. En effet, tout en se présentant dans une jolie robe jaune légèrement dorée, cette dernière est rehaussée par d’étincelants reflets rosés, l’influence du fût de Moscatel se fait déjà sentir. La texture est relativement sirupeuse, les coulisses sont minces et nombreuses et retournent très lentement au fond du verre.

À l’approche du nez, une délicieuse tourbe sucrée mais un peu sale ouvre la porte et s’accompagne de quelques notes légèrement vineuses. La tourbe sucrée finit par se mélanger à quelques notes de fruits rouges comme la cerise et la framboise. Par la suite, l’huile de zeste d’agrumes fait acte de présence. La tourbe légèrement sucrée et vineuse quant à elle ne cède jamais sa place.

L’entrée en bouche est plutôt surprenante, la tourbe sucrée et légèrement fumée est bien évidemment au rendez-vous mais est accompagnée de quelques notes d’épices de boulangerie, de poivre et d’anis (cette dernière est quand même plutôt réservée). Par la suite s’ajoute à cet ensemble une chaleur d’alcool, quelques notes de cerises, de vin sucré et un soupçon de barrique, le tout rappelant légèrement un Spice wine bien chaud. Après coup, la tourbe refait acte de présence et s’accompagne cette fois de légères notes d’agrumes bien juteux, ouvrant la porte à la finale.

La finale est douce mais longue et persistante. Elle offre des souvenirs de tourbe légèrement sucrée et vineuse avec quelques notes d’épices et de barrique. Un léger salin maritime finit par percer à la toute fin.

Le Distillers Edition est définitivement au-dessus du Caol Ila 12 ans de base. Le passage en fût de Moscatel apporte une belle couche de complexité que le 12 ans ne peut offrir. Il faut par contre débourser quelques dizaines de dollars de plus mais qui en valent certainement le coup ! C’est facilement justifiable pour une occasion spéciale ou simplement pour se faire plaisir.

Caol Ila 12 ans (# 176)

176-f-caol-ila-12-ansNom : Caol Ila 12 ans

Type : Scotch single malt

Région : Islay, Écosse

Taux d’alcool : 43%

Site web : malts.com/caol-ila-12-years-old

Prix : 83$

Disponibilité : SAQ #12273049

La distillerie Caol Ila est située dans la région de Port Askaig sur l’Île d’Islay et elle fut fondée en 1846 par un certain Hector Henderson. En gaélique “Caol Ìle” voudrait dire “Le son d’Islay”. Malgré très peu d’offre d’embouteillage original, Caol Ila serait une des distilleries d’Islay avec le plus grand volume d’alcool pur distillé par année et la majorité de son distillat entrerait dans la confection de blends, dont ceux de la populaire marque Johnnie Walker.

Ma dégustation :

Couleur : jaune paille, reflets d’or, sirupeux

Nez : tourbe crasseuse, agrumes, épices

Goût : tourbe sucrée et fumée, épices boisées

Finale : tourbe vanillée et fumée, légèrement saline

Le Caol Ila 12 ans se présente dans une belle robe jaune pâle style « Chardonnay » tout en offrant de gracieux reflets dorés. La texture est relativement sirupeuse, les nombreuses jambes sont toutes en finesse et demeurent sur les parois du verre de longs moments.

Lors de l’approche initiale du verre au nez, on est directement attaqué par une tourbe bien grasse et crasseuse. Cette dernière est finalement adoucie par quelques notes sucrées et fruitées. Par la suite, une bouffée de zestes d’orange et de citron invoquant un peu l’huile pour polir les meubles. La tourbe demeure toujours bien en place et domine quand même l’ensemble.

Dès l’entrée en bouche, la tourbe sucrée et très légèrement fumée prend confortablement sa place pour ne jamais la perdre ! Puis, quelques touches de vanille, d’épices et de boisée se joignent à la danse. Ce cocktail, quoique relativement simple mais ô combien satisfaisant, s’installe et perdure de longs moments. Puis, une bien discrète touche d’huile de citron et d’orange tente difficilement de faire sa place mais les épices et le boisé reprennent rapidement le contrôle. C’est simplement magique !

La finale est sur la tourbe vanillée et fumée laquelle s’étire éternellement. Après quelques instants, un léger salin maritime se développe, ce qui ne fait qu’ajouter un degré de satisfaction.

Caol Ila, la « petite » distillerie est selon moi dissimulée derrière les géants Ardbeg, Bruichladdich et Laphroaig, auxquels elle n’a absolument rien à envier ! Le Caol Ila 12 ans est un classique qui évoque à merveille l’esprit des scotchs de l’île d’Islay. Une tourbe bien en évidence, une fumée légère, quelques notes boisées et épicées, un peu d’agrumes et quelques notes salines. Que demander de plus !

Glenfarclas 10 ans (# 175)

175-f-glenfarclas-10-ansNom : Glenfarclas 10 ans

Type : Scotch single malt

Région : Speyside, Écosse

Taux d’alcool : 40%

Site web : www.glenfarclas.co.uk/10-years-old

Prix : 64,75$

Disponibilité : SAQ #10652512

Une situation plutôt rare dans le monde du whisky, la distillerie Glenfarclas est la propriété de la même famille et ce, depuis 1865 ! En effet, le 8 juin 1865 John Grant devient le propriétaire d’un lot de terrain sur lequel se trouvait déjà une distillerie.  Glenfarclas est présentement administrée par la 5e et 6e génération de Grant, soit John L. S. et Georges S Grant.

Aujourd’hui je passe un petit moments avec le Glenfarclas 10 ans. C’est leur whisky d’entrée de gamme et est vieilli en fûts de Sherry Oloroso.  Un 8 ans a déjà fait son apparition sur le marché mais semble avoir été mis de côté par la distillerie.

Ma dégustation :

Couleur : jaune paille, reflets cuivrés, texture sirupeuse

Nez : fruits du verger, sucre, épices

Goût : fruits du verger et secs, vanille, poivre

Finale : moyenne, fruitée, légèrement boisée

La couleur du Glenfarclas 10 ans est d’un beau jaune doré rappelant le Pineau des Charentes et offre de jolis reflets de couleur cuivre bien brillant. Les nombreuses petites jambes qui se forment sur les parois du verre redescendent lentement et finissent par former plusieurs petites gouttelettes.

Dès l’approche du verre au nez, des parfums rappelant les fruits du verger tels les pommes, les poires et les prunes fraîches. Un parfum de raisins Sultana est également bien présent.  Par la suite le sucre, la vanille et les épices entrent en jeu pour équilibrer le tout.

En bouche, c’est délicat et fruité, en effet on est encore dans les fruits du verger, plus particulièrement la poire bien mûre. Par la suite, la vanille et quelques notes d’épices boisées se présentent au rendez-vous.  Les fruits séchés, la cannelle et des notes poivrées ferment la valse.

La finale est moyennement longue et fruitée. En effet, les fruits frais et séchés sont accompagnés d’un léger piquant de cannelle.  Par la suite, un doux toffee crémeux accompagne quelques souvenirs de barriques.  L’ensemble s’étire quelques instants et rend le tout bien réconfortant!

Une valeur sure à avoir à portée de main et il sera plutôt facile à servir au néophyte qui désire s’aventurer dans le monde du Scotch mais qui ne désire pas ébranler trop rapidement ses papilles !

Domaine Pinnacle – Canadian Shield (# 174)

174-f-pinnacle-canadian-shieldNom : Domaine Pinnacle – Canadian Shield

Type : Whisky canadien

Région : Québec, Canada

Taux d’alcool : 43%

Site web : domainepinnacle.com/canadian-shield

Prix : 34,75$

Disponibilité : SAQ #12729341

Le Domaine Pinnacle est surtout connu pour ses cidres de glace de renommée internationale ainsi que ses produits dérivés de la pomme comme par exemple leur excellent cidre de glace fortifié Réserve 1859.

Depuis peu, Domaine Pinnacle s’est lancé dans la micro distillation et offre quelques produits très intéressants et qui se démarquent des autres. Le plus connu est surement le gin Ungava avec sa couleur jaune et ses saveurs distinctes d’herbes aromatiques provenant du grand nord québécois. Par la suite, ils ont commercialisé le rhum aromatisé Chic Choc, lequel est bien décortiqué par mes deux macaques préférés dans leur Décapsule #50.

Puis arrive en 2016 leur whisky, le Canadian Shield. Il serait élaboré en petits lots à partir d’un assemblage de whisky de seigle, de malt d’orge et de maïs en provenance de la distillerie du Domaine Pinnacle ainsi que d’autres distilleries canadiennes. On a également ajouté à l’assemblage un léger pourcentage de rhum Chic Choc afin de lui donner une petite touche bien distincte.

Ma dégustation :

Couleur : ambre orangé, reflets rougeâtres

Nez : épices, caramel, alcool

Goût : épices, caramel, épices boréales

Finale : épices, alcool (brûlure), caramel à l’érable

La couleur du Canadian Shield est d’un ambre profond offrant des reflets orangés, je dirais même rougeâtres. La texture est assez sirupeuse, les coulisses sont larges et redescendent lentement au fond du verre.

Au nez, les épices et le caramel brûlé sont prédominants. Il y a en effet beaucoup d’épices de boulangerie comme la muscade et la cannelle ainsi qu’un intriguant mélange d’aromates de cuisine comme le laurier, le thym et du « sapinage ». C’est un peu inhabituel et probablement dû à l’ajout du rhum Chic Choc. Le tout s’enrobe d’un collant caramel mou style « Kraft ». À l’arrière-plan, quelques effluves de menthol et d’alcool.

Dès l’entrée en bouche, c’est le mystérieux mélange d’épices qui frappe. Ce qui me revient soudainement à l’esprit c’est le Jägermeister ! Ce n’est évidemment pas tout à fait dans la même lignée de saveurs ni aussi puissant que le Jäg mais le rapprochement est relativement facile à faire. Par la suite le crémeux caramel mou, la vanille et quelques notes de noix et d’érable tentent de reprendre le contrôle.

La finale est sur le même profil d’épices avec quelques notes de cannelle piquante, de caramel à l’érable et de boisé. L’ensemble s’étire pendant un léger moment.

Je suis plutôt du type qui aime son whisky en dégustation et les saveurs d’épices « rajouté » via le rhum Chic Choc, viennent, selon moi, un peu trop changer le profil auquel je m’attendais.  Le « Canadian Shield » est un peu loin de ma vision d’un authentique whisky canadien mais il est relativement plaisant à boire. On pourrait dire qu’il est disons « séducteur » et « intriguant » pour le curieux !

C’est très encourageant et intéressant d’avoir des whiskies élaborés et fabriqués au Québec et j’encourage Domaine Pinnacle à continuer le développement de ceux-ci et qui sais quelles surprises l’avenir aura à offrir…

Arrivages SAQ 23 juin 2016

Arrivages du 23 juin 2016: SAQ Signature Montréal

Bonjour à tous !

Voici les nouveautés pour cette semaine à la SAQ.  En vente le jeudi à 10h.  Certaines restrictions et/ou limitations sont possibles.  À vérifier auprès de votre succursale.

Nouveautés whiskies cette semaine :

  • Knob Creek Smoked Maple, SAQ #12435052, 49$ (18 bouteilles)
  • Yamazakura Blended Whisky, SAQ #12890830, 58$ (84 bouteilles)
  • Gonzalez Byass Nomad Outland Sherry Casks, SAQ #12862231, 75$ (12 bouteilles)
  • An Cnoc 24 ans, SAQ #12889601, 268$ (6 bouteilles)
  • Ardbeg Dark Cove, SAQ #12895340, 180$ (90 bouteilles)
  • Ardbeg Perpetuum, SAQ #12668964, 164$ (12 bouteilles)

 

Pour plus d’information: www.saq.com

Bonne journée !

Arrivages SAQ « Fête des Pères » 16 juin 2016

Arrivages du 16 juin 2016: SAQ Signature Montréal

Bonjour à tous !

C’est la Fête des Pères ce weekend ! Voici quelques nouveautés qui pourraient surement lui plaire !

  • Michel Couvreur 12 ans Malt Whisky, SAQ #10698721, 87$ (12 bouteilles)
  • Michel Couvreur L’Unique (Grain Whisky), SAQ #10943731, 62$ (12 bouteilles)
  • Aberfeldy 21 ans, SAQ #12024325, 141$ (24 bouteilles)
  • BenRiach Birnie Moss Intensely Peated, SAQ #12575995, 78$ (36 bouteilles)
  • BenRiach 17 ans Septendecim Peated, SAQ #11866686, 125$ (36 bouteilles)
  • Highland Park 21 ans, SAQ #12874346, 400$ (36 bouteilles)
  • The Dalmore 18 ans, SAQ #11618009, 180$ (36 bouteilles)
  • The Dalmore Cigar Malt, SAQ #11618017, 150$ (36 bouteilles)

Et voici d’autres suggestions :

  • Edinburgh Seaside (gin), SAQ #12838741, 58$ (6 bouteilles)
  • Vizcaya VXOP Cask No. 21 (rhum), SAQ #11999770, 101$ (36 bouteilles)

En vente le jeudi à 10h.  Certaines restrictions et/ou limitations sont possibles.  À vérifier auprès de votre succursale Signature.

Pour plus d’information: www.saq.com

Bonne journée !

Canadian Club – Chairman’s Select 100% Rye (# 165)

165 F Canadian Club 100% ryeNom : Canadian Club – Chairman’s Select 100% Rye

Type : Whisky canadien 100% Seigle

Région : Ontario, Canada

Taux d’alcool : 40%

Site web : canadianclub.com/rye

Prix : 26$

Disponibilité : SAQ #12592980

Le « buzz » pour les whiskies à haut pourcentage en seigle bat son plein (lesquels contiennent souvent entre 90% et 100% de seigle), tant chez nos voisins du sud que chez nous. On peut constater que depuis quelque temps, la majorité des grandes distilleries d’Amérique du Nord offre de plus en plus ce type de whisky. Ce n’est vraiment pas surprenant quand on remarque la popularité qu’ont connue les whiskies comme Lot 40 et Alberta Premium au Canada et Whistle Pig et Sazerac aux États-Unis. Même le « 2016 World’s Best Whisky » de Jim Murray est un whisky canadien contenant 90% de seigle, mais ça, c’est un autre dossier…

Donc, nos bons amis de Canadian Club ont eux aussi emboîté le pas ils y vont « all in » et offre maintenant le « Chairman’s Select 100% Rye » que je déguste aujourd’hui.

Ma dégustation :

Couleur : cuivre franc, reflets ambre, texture mince

Nez : épices de boulangerie, pain de seigle, sucre brûlé

Goût : seigle piquant, épices, sucre brûlé

Finale : seigle, épices, érable, un peu courte

Ce whisky de seigle canadien offre une robe cuivrée et remplie d’éclats ambre foncé, tout ce que l’on pourrait considérer assez classique. La texture semble par contre plutôt mince, aucune jambe ne se forme sur les parois du verre, seulement des centaines de petites gouttelettes qui demeurent en place.

Au nez, c’est une tonne d’épices de boulangerie et un bon pain de seigle bien chaud qui ouvre la parade. Par la suite quelques effluves de sucre brûlé et de vanille se mélangent à la cannelle, la muscade et le poivre. Par la suite, un peu de « pickles » ressort accompagné de quelques notes d’alcool.

En bouche, c’est vraiment le seigle bien épicé et piquant qui cogne fort. Par la suite les épices persistent et se noient dans quelques bouffées d’alcool. Le tout est rapidement adouci par un sucre vanillé et légèrement chauffé. Le poivre, les épices (particulièrement la muscade), quelques notes de barrique et le seigle reprennent le contrôle en début de finale.

La finale s’installe confortablement sur le seigle, les épices ainsi quelques notes de bois. Elle finit par être un peu sucrée, rappelant peut-être un léger sirop d’érable épicé. Elle est un peu trop courte à mon goût, mais on a simplement à reprendre une petite gorgée.

En ce qui concerne le rapport qualité-prix, à 26$ pour avoir un whisky qui est tout aussi agréable à siroter seul qu’en cocktail, c’est définitivement un incontournable. Par contre, Canadian Club est loin de faire l’unanimité auprès des amateurs de whisky, et même pour cet excellent whisky de seigle il est inévitable que « Haters Gonna Hate »… mais il ne faut surtout pas les écouter !

%d blogueurs aiment cette page :