Archives du blog

Wild Turkey – Forgiven (# 189)

Nom : Wild Turkey Forgiven (2013 Batch 302)

Type : Mélange de Straight Bourbon & Rye whiskies

Région : Kentucky, É-U

Taux d’alcool : 45,5%

Site web : wildturkeybourbon.com/product/wild-turkey-forgiven

Prix : 55$US

Disponibilité : non disponible à la SAQ

Selon l’histoire, cette version de Wild Turkey serait en fait une erreur monumentale d’assemblage de barriques qui finalement tourna pour le mieux, de là le nom L’Excusé (Forgiven)…

L’assemblage de ce whisky est composé de 78% de Straight Bourbon de 6 ans d’âge et de 22% de Straight rye d’exception vieilli 4 ans, lesquels sont par la suite assemblés dans des barriques de chêne américain au niveau de carbonisation de type “Alligator” (#4) pour une période d’affinage supplémentaire…

Est-ce vraiment une erreur ou bien un bon coup purement marketing…?

Ma dégustation :

Couleur : Cuivre franc, reflets ambrés

Nez : Maïs (pop-corn), épices, caramel, fruits rouges

Goût : Maïs sucré, seigle épicé, caramel doré, bois brûlé

Finale : Seigle et maïs légers, boisé, courte

La couleur est plutôt typique des Bourbons avec son roux cuivré bien franc et offrant de beaux reflets ambrés et dorés. Les jambes sont fines, nombreuses et tardent à reprendre leur place au fond du verre.

Au nez, c’est le maïs éclaté bien chaud légèrement épicé. Ce pop-corn est par la suite nappé d’un caramel légèrement sucré, un brin vanillé et légèrement doré. Par la suite le seigle et ses épices font acte de présence et prennent bien leur place. Puis arrive quelques notes bien agréables de petits fruits rouges comme la framboise et la cerise rouge. À l’arrière-plan, quelques notes boisées se pointent le bout du nez.

En bouche, c’est un bon Bourbon bien franc et un Rye bien tassé qui se présente, quel délice. En effet, le charmant amalgame de Bourbon-Rye est à l’avant-plan, le maïs sucré et le seigle aigre-épicé sont tous deux au rendez-vous et se laissent vaillamment accompagner d’une chaleur d’alcool réconfortante ! Par la suite, quelques notes de petits fruits rouges (encore la framboise et la cerise), un peu de vanille et d’épices de boulangerie entrent en jeu, c’est vraiment fougueux ! Par la suite le bois de barrique brûlée s’ouvre pour la finale.

Pour ce qui est de la finale, c’est un peu de seigle, de maïs, d’épice un et de bois brûlé, mais c’est malheureusement un peu court. C’est comme si l’ensemble s’était essoufflé trop rapidement et ne pouvait finir la course et s’emparer de toute la gloire…

Pas un mauvais Bourbon, pas le meilleur non plus, j’avais des attentes peut-être un peu trop élevées, mais en même temps, à 55$ US… mouain…

Publicités

Russell’s Reserve 10 ans (#148)

148 F Russel's ReserveNom : Russell’s Reserve 10 ans

Type : Straight Bourbon whiskey

Région : Kentucky, É-U

Taux d’alcool : 45%

Site web : wildturkeybourbon.com

Prix : ±30$ US

Disponibilité : Pas disponible à la SAQ

Jimmy Russell est le « Master Distiller » chez Wild Turkey et il fait partie des légendes modernes du Bourbon. Tout comme ses comparses Booker Noe, Parker Beam et Elmet T. Lee, il a grandement contribué à rendre le Bourbon mondialement connu et d’en faire un grand joueur parmi les spiritueux fins.

M. Russell nous présente ici sa « Réserve » spéciale, un Bourbon de 10 ans d’âge vieilli dans des fûts carbonisés au maximum, soit le #4, plus connu sous le nom « Alligator Char ».

Ma dégustation :

Couleur : ambre profond, reflets orange brûlée, collant

Nez : cerise noire, maïs, bois, « barbe-à-papa »

Goût : cerise Marasquin, anis, épices de boulangerie

Finale : épices, boisée, seigle

La couleur ambre profond et intense laisse croire à un liquide d’exception. À la lumière on peut apercevoir quelques reflets allant vers l’orange brûlée. Avec ses nombreuses et larges coulisses qui demeurent figées sur les parois du verre, la texture semble très sirupeuse, voire même collante. L’ensemble est assez intéressant côté visuel.

Au nez, c’est immédiatement la cerise noire dans le sirop à la vanille qui nous accueille. Puis quelques notes de maïs, de réglisse noire et de bois s’affirment solidement. Ensuite, quelques parfums rappelant la « barbe-à-papa » et le caramel légèrement vanillé font acte de présence. C’est comme si on entrait dans un magasin de bonbons !

L’entrée en bouche est immédiatement sur le maïs et la cerise mais cette fois elle est au Marasquin. Puis, arrive un peu d’anis étoilé, de réglisse noire et quelques notes boisées. Un léger réchauffement d’alcool se fait ressentir accompagné d’une petite touche d’astringence et de notes d’épices de boulangerie.

Le début de la finale est fortement sur les épices accompagnées d’une petite pointe sucrée de maïs qui s’étirent quelques instants. Ensuite, des notes boisées accompagnent une pointe d’astringence et quelques notes rappelant le seigle.

Finalement un beau et bon petit Bourbon, mais sans plus. Un nez qui détrône le reste, Il se laisse boire facilement. Forcé d’admettre que vous passerez probablement un peu plus de temps à le humer qu’à le siroter…

%d blogueurs aiment cette page :