Archives de catégorie : Highland Park

Highland Park – Magnus (# 206)

 

Nom : Highland Park – Magnus

Type : Scotch Single Malt

Région : Highlands, Écosse

Taux d’alcool : 40%

Site web : highlandparkwhisky.com

Prix : 49,75$

Disponibilité : SAQ: #13553122

Magnus Eunson est le fondateur de Highland Park et selon les dires il serait un descendant direct des Vikings s’étant installés dans les Orkney Islands il y a des centaines d’années.  Cette édition d’Highland Park est en son honneur et afin de célébrer son savoir-faire et sa rigueur.  Le Magnus est maturé en fûts de chêne américain gorgés de Sherry.

Ma dégustation :

Nez : Floral, miel, fumée légère

Goût : Malté, miel floral, fumée légère

Finale : Courte, mielleuse, florale

Le Magnus est d’un jaune pâle avec une texture un peu mince.  Au nez, c’est délicat, floral et légèrement sucré. Le miel et de légers parfums de fleurs sauvages et de lilas sont au premier plan.  Une petite touche de céréales et de fumée sont à l’arrière-plan.

L’entrée en bouche est un peu mince et timide.  Après quelques instants, le malt sucré et la douceur du miel légèrement floral se mélangent à quelques notes de barrique.  Par la suite, un peu de fruits confits et une fine fumée font acte de présence, sans nécessairement vouloir dominer.  Une légère amertume se développe également.

La finale, quoique plutôt courte, est à l’image du reste de l’expérience, un peu de miel, de fleurs sauvages, de fruits confits et de notes boisées.  La fumée refait surface en étirement de finale.

D’une façon générale, il est un peu simple et un peu mince.  Par contre, pour le prix demandé il dépasse les attentes.  Que ce soit comme scotch single malt de “semaine” ou pour quelqu’un qui voudrait s’initier au scotch,  à moins de 50$ et offrant une expérience plutôt intéressante, c’est parfait…

Advertisements

Highland Park – 12 ans (# 190)

Nom : Highland Park 12 ans

Type : Scotch single malt

Région : Highlands (Île d’Orkney), Écosse

Taux d’alcool : 43%

Site web : highlandparkwhisky.com/12-year-old/ 

Prix : 76$ 69,75$

Disponibilité : SAQ #204560

Comme je le mentionnais dans ma fiche du Highland Park Thor, cette distillerie s’empreigne beaucoup du fait que les Iles Orcades (dont fait partie l’ile d’Orkney) étaient un territoire Viking. Ils ont pratiquement tout revampé leur ligne de produits sur ce thème.  En effet, le 10 ans se nomme « Viking Scar », le 12 ans « Viking Honour » et le 18 ans « Viking Pride ».  Aussi, plusieurs autres éditions font références à l’esprit Viking, c’est stylé, invitant et tellement marketing, je présume que c’est vendeur…

Aujourd’hui je vous présente la version 12 ans, qui n’est malheureusement pas imprégnée de tout l’honneur Viking, c’est simplement l’ancien embouteillage…

Ma dégustation :

Couleur : cuivre, reflets or roux, sirupeux

Nez : toffee, floral, malt sucré

Goût : Toffee, champs de fleur, poivre, fumée légère

Finale : florale, poivrée, fumée légère

La couleur du Highland Park 12 ans est d’un cuivre bien franc et lorsque regardé à la lumière il offre quelques reflets dorés légèrement roux. Les jambes sont plutôt larges, peu nombreuses et assez paresseuses, en effet, elles tardent à redescendre au fond du verre.

Au nez, l’accueil est fait par un caramel toffee bien sucré et accompagné de quelques notes florales et mielleuses. Par la suite, le malt doré et rôti se joint à l’ensemble.  Un peu d’alcool et de bois se font une petite place à l’arrière-plan.

Dès l’entrée en bouche, c’est le toffee bien crémeux et collant qui s’installe. Par la suite, s’ajoutent quelques notes de fleurs des champs et de rayon de miel.  Après quelques instants en bouche, une légère brûlure d’alcool s’accompagne de quelques notes de poivre noir et d’épices.  Une petite pointe de fumée se présente à l’entrée de la finale.

En finale, les notes florales, mielleuses et poivrées se laissent bercer par une légère vague de fumée. Une finale qui s’étire quelque temps et à laquelle on finit par percevoir un léger salin.

Un classique dans le style, le Highland Park 12 ans est une belle porte d’entrée pour se familiariser avec le style de la distillerie, avant de se lancer aux éditions plus costaudes et complexes tel le très renommé 18 ans, pour lequel une fiche devrait suivre un jour, du moins je l’espère bien…

Au moment de publier cet article, je constate que la SAQ a baissé le prix de 6,25$, il est maintenant 69,75$ !

 

Highland Park 8 ans – The MacPhail’s Collection (# 46)

Highland Park 8 G&MP

Nom : Highland Park 8 ans – The MacPhail’s Collection 

Type : Scotch single malt 

Région : Les Orcades, Écosse 

Taux d’alcool : 43% 

Site web : http://www.gordonandmacphail.com 

Prix : 34$ US 

Disponibilité : Pas disponible à la SAQ

La compagnie Gordon & MacPhail fut fondée en 1895 par James Gordon et John MacPhail. La compagnie est située dans la ville d’Elgin dans le Speyside, la région d’Écosse où l’on retrouve une très grande quantité de distilleries. Gordon & MacPhail se spécialise maintenant dans l’embouteillage indépendant de scotchs provenant de diverses distilleries d’Écosse. Tant pour ses single malts que pour ses blends, les scotchs choisis par Gordon & MacPhail sont toujours d’une grande qualité. Mais elle n’a pas toujours œuvré dans l’embouteillage indépendant, initialement, elle était un magasin général-épicerie, lequel est toujours en fonction de nos jours. Le magasin est composé d’un restaurant, d’une épicerie et d’une section vins/spiritueux où l’on peut s’y procurer la gamme quasi complète de leurs embouteillages. Aussi, dans son « Whisky Room », on y retrouve l’une des plus grandes collections de whiskies au monde.

La compagnie est également propriétaire de la distillerie Benromach.

Le scotch whisky pour cette fiche provient de tonneaux de la distillerie Highland Park et la mention d’âge indique 8 ans.

Fait intéressant, sur le site de G&M, cette bouteille est annoncée à 40% d’alcool alors que la mienne indique 43%? Bizarre, la même situation s’est produite pour ma bouteille de Glenmorangie 10 ans? Les deux achetées aux États-Unis.

Couleur : ambre pâle avec reflets dorés, texture légère

Nez : miel, agrumes, tourbe légère

Goût : malt, citron-miel, tourbe

Finale : malt, miel, café, assez courte

D’une couleur moyennement ambrée avec des reflets tirant sur le doré, ce scotch à un beau teint qui plaît à l’œil. Côté texture, elle semble plutôt légère et très peu sirupeuse, voir aqueuse. En effet les coulisses sont très fines et ne demeurent pas en place bien longtemps.

Au nez, c’est assez sucré, frais et herbacé. Une pointe de tourbe et de fumée fait son apparition, mais vraiment en toute subtilité. Le sucre est mielleux, la fraîcheur est celle apportée par des fruits et des agrumes fraîchement coupés. Le côté herbacé se mélange à la tourbe et à la fumée à l’arrière-plan.

En bouche, la texture est en effet assez mince. La sensation de fraîcheur est par contre immédiate. Le malt, la poire et le citron-miel sont au premier plan et dominent. Un petit élan de tourbe et d’expresso semble vouloir prendre une place plutôt discrète. Malgré son 43%, l’alcool est quand même assez perceptible.

La finale est plutôt mince et assez courte. Le sucré du malt et du miel sont bien présents et graduellement l’amertume du café et une pointe de tourbe font leur apparition, puis soudainement, plus rien. Une coupure assez particulière et surprenante.

Je ne dirais pas que ce scotch est unidimensionnel, mais disons qu’il semble un peu « mince » et en jeunesse. Peut-être qu’un embouteillage à 46% aurait pu lui donner un peu plus de corps? Mais pour 34$ américain, il ne faut pas non plus être trop exigent!

Highland Park – Valhalla Collection « Thor » 16 ans (# 45)

 

 

Nom : Highland Park – Valhalla Collection «Thor» 16 ans

Type : Scotch single malt

Région : Les Orcades, Écosse

Taux d’alcool : 52,1%

Site web : http://www.whiskyofthegods.com

Prix : 250$

Disponibilité : SAQ# 11805445 (fin 2012/début 2013, 60 bouteilles)

Fondée en 1798, la distillerie Highland Park est située à Kirkwall dans les Iles Orcades (Orkney Islands). Situées tout au nord de l’Écosse, ces îles étant initialement un territoire Viking. Afin de rendre hommage à ses origines, la distillerie s’apprête à lancer la collection « Valhalla » (nom donné au lieu de repos éternel des guerriers), laquelle sera composée d’une expression représentant chacun des dieux Viking suivant : Odin, Freya, Loki et Thor. 

Odin est le chef des dieux, il est également le dieu de la guerre, de la mort, de la poésie et de la magie. Freya est la déesse de la fertilité, de l’amour et de la beauté. Loki quant à lui n’est apparemment pas un dieu proprement dit et il est souvent associé à la tricherie, la malice et la trahison. Thor, quant à lui est le dieu du tonnerre et de la guerre. La première expression de la Collection Valhalla est « Thor ».

Un soir, venant de nulle part, j’ai reçu un coup à la tête et j’ai perdu connaissance. À mon réveil, je me suis aperçu que j’avais été frappé à la tête par le marteau de guerre de Thor lui-même! Pour admettre son erreur et en guise de compensation, Thor laissa dans mon verre Glencairn un échantillon de ce nectar des Dieux. Voici mes commentaires rapides !

Ma dégustation :

Couleur : Dorée pâle, moyennement sirupeux

Nez : Sucré du miel et de la vanille, fruits verts telles la pomme Granny Smith ou la poire Bartlett pas encore mûre.

Goût : Les fruits verts sont encore bien présents, surtout la pomme Granny Smith. La cannelle, la muscade et le gingembre se mélangent à ces fruits. La vanille refait surface en compagnie d’une tourbe plutôt timide, laquelle n’est pas vraiment fumée. Les épices sont maintenant très présentes et laissent une sensation râpeuse et sèche en bouche. Enfin, le sucré du miel et la fumée font leurs apparition, un régal! 

Finale : Sucrée, épicée, légèrement tourbée et fumée, sèche et assez longue, cette finale est bien complexe.

Un scotch, complexe et compliqué à déchiffrer. En même temps tellement bon! L’expérience était des plus intéressantes, j’aurais bien aimé prendre un bon moment pour en apprécier toute la complexité. 

Une note bonus pour la présentation de son emballage, qui est, selon moi, une œuvre d’art en soi!

Et merci à Thor pour cette compensation qui dépassait largement le préjudice causé !

Premier évènement du Club Whisky Montréal ! (#41, 42, 43, 44)

Lundi le 15 octobre 2012 en soirée, à la salle Mandoline du Marché Jean-Talon, se tenait le tout premier événement du nouveau Club Whisky Montréal.  Le club devrait officiellement voir le jour en janvier 2013.  En attendant, afin de se faire connaître, d’attirer l’attention des amateurs de whiskies et d’offrir aux futurs membres intéressés une expérience de dégustation organisée par un Club, les organisateurs décidèrent de faire une soirée ouverte à tous. Les amateurs pouvaient s’inscrire via l’adresse web du club : www.whiskymontreal.ca

Pour les intéressés, le club a également une page Facebook :

http://www.facebook.com/WhiskyMontreal

et vous pouvez également les suivre sur Twitter : @WhiskyMontreal

Pour cette séance, les amateurs se trouvaient en compagnie de nul autre que Monsieur Marc Laverdière, Ambassadeur au Canada des distilleries The Macallan et Highland Park !

Je me suis donc sacrifié pour vous et je me suis inscrit à cette soirée !

Au cours de la soirée, M. Laverdière a parlé entre autres des différentes étapes et facettes de la fabrication du whisky, les différences entre les alambics plus courts et plus longs et l’impact qu’ils ont sur le distillat (white dog), l’influence de la barrique dans le produit final.  Bref un beau petit cours sur l’art de faire du whisky.

Pour cette soirée, quatre produits ont été présentés :

  • The Macallan 12 ans
  • The Macallan 15 ans Fine Oak
  • The Macallan Cask Strengtht (10 ans)
  • Highland Park 18 ans

Site web de ces deux distilleries :

http://www.themacallan.com/
http://www.highlandpark.co.uk

Tout en donnant une description de ces scotchs, il faisait la dégustation et décrivait à l’audience les arômes, les goûts, les textures et les sensations en bouche.  Les participants buvaient autant ses scotchs que ses paroles.  Entre chaque expression, M. Laverdière prenait également le temps de répondre aux questions des amateurs.  Une très belle soirée, intéressante et éducative!

Voici alors mes appréciations pour ces quatre scotchs :

Macallan 12 ans (# 41)
Taux d’alcool : 40%
Prix : 89,75$
Disponibilité : SAQ #00186429

Couleur : Dorée ambrée, assez sirupeux

Nez : Assez fruité, également, un caramel au beurre et à la vanille se mélange à des notes d’épices.

Goût : Les abricots et les raisins secs se mélangent à un caramel légèrement brûlé.  Un soupçon de cannelle bien épicée tapisse la langue.

Finale : Assez longue avec des notes de chocolat noir amer, le sucré du caramel reviens avec une touche de boisé.

Un scotch qui descend bien, assez copulant mais sans être costaud, il prend bien sa place.  Belle suggestion pour s’initier.

—————–

Macallan 15 ans Fine Oak (# 42)
Taux d’alcool : 43%
Prix : 131$
Disponibilité : SAQ #10797017

Couleur : Dorée pâle, peu sirupeux

Nez : Au-dessus du verre, c’est doux, frais et délicat.  Un fruité telle une poire fraîchement coupée se joint à un sucre malté et vanillé.

Goût : Il est très crémeux en bouche.  La vanille prend place au côté d’un sucré de fruits en conserve, dans lequel la poire ressort énormément. (À noter: Pour l’exercice, M. Laverdière nous demanda d’ajouter 2-3 gouttes d’eau, question de démontrer le voile causé par l’eau).

Finale : Les fruits dans une crème à la vanille s’installent longuement et doucement.  De la finesse.

De la finesse et de la douceur.  Comme M. Laverdière le disait, c’est effectivement un scotch d’été, quand il fait bien chaud sur la terrasse, il saura bien nous rafraîchir.

—————–

Macallan Cask Strength 10 ans (# 43)
Taux d’alcool : 59,6%
Prix : 96,75$
Disponibilité : SAQ #10652555

Couleur : Ambré foncé et très sirupeux, les coulisses prennent une éternité à redescendre.

Nez : La vanille et les fruits secs tels l’abricot et la canneberge se mélangent à des odeurs d’épices.  Une légère pointe d’alcool se fait sentir.

Goût : En bouche il est dense et visqueux, les fruits secs (abricot et canneberge) et les épices du nez sont maintenant bien présentes et dominantes.

Finale : Un caramel légèrement brûlé se mélange avec l’amertume d’un chocolat noir.  Les tanins du bois et les épices se réunissent pour nous transporter dans cette finale longue et persistante.

Je crois que je suis un amateur de Cask Strenght! Celui-ci est magnifique.

—————–

Highland Park 18 ans (# 44)
Taux d’alcool : 43%
Prix : 149,50$
Disponibilité : SAQ #10224286

Couleur : Dorée pâle avec des reflets ambrés, texture moyenne

Nez : Les fruits et le chocolat noir sont dominants avec une légère perception de fumée et de tourbe.

Goût : Un léger mélange de tourbe et de d’agrumes sucrés prédomine.  Ensuite, tout en douceur, la fumée fait son apparition.  Par la suite, une sensation mielleuse se fait sentir en bouche, un régal!

Finale : Une fine pointe de tourbe légèrement sucrée est accompagnée d’un chocolat mi-amer, la finale est douce mais très longue, puis, le miel prend finalement le dessus.

Le HP 18 ans est le scotch préféré de la gamme pour M. Laverdière.  Avec raison, on dirait que tout y est, c’est bien balancé et complexe.  Bravo!

—————–

Finalement ce fut une soirée des plus agréable en compagnie de M. Marc Laverdière, un ambassadeur passionné par ses distillerie et qui connais très bien ses scotch et communique l’information avec passion.  Dans la salle, une « gang » de passionnés de whiskies qui, je le répète, buvait tant ses paroles que ses scotchs !

Le prochain évènement du Club Whisky Montréal se tiendra le 19 novembre prochain au restaurant Lawrence.  La liste des whiskies proposés n’est pas encore déterminée, mais Jean-François Pilon, l’un des organisateurs de la soirée laissa supposer une thématique « Les cadeaux de Noël » … à  quelques semaines de Noël, ce sera parfait!

Et bien sûr, j’y serai !

🙂

%d blogueurs aiment ce contenu :