Blog Archives

Jim Beam – Rye Pre-Prohibition Style (#197)

Nom : Jim Beam – Rye Pre-Prohibition Style

Type : Straight Rye whiskey

Région : Kentucky, É-U

Taux d’alcool : 45%

Site web : jimbeam.com/rye

Prix : 29,85$

Disponibilité : SAQ #13271723

Je m’attaque à un autre classique américain, le Jim Beam Rye, mais cette fois, la nouvelle itération qui a été revampée “Pre-Prohibition Style”, (le Green Label) qui serait en fait la même recette que l’ancien Yellow Label, mais embouteillé à 45% au lieu de 40%…

Ma dégustation :

Couleur : Ambrée, reflets orangés, texture sirupeuse

Nez : Pain de seigle, épices de boulangerie, poivre noir

Goût : Pain de seigle, épices, sucre brun, fruits rouges

Finale : Longue, épicée et sucrée

Le Jim Beam Rye Pre-Prohibition Style est d’un ambre orangé qui offre des reflets d’autant plus orangés,  plutôt classique pour un américain.  La texture semble être relativement sirupeuse, plusieurs jambes bien minces se forment et s’éternisent sur les paroi du verre.

Au nez, c’est directement le pain de seigle sortant du four qui nous accueille.  Par la suite, les notes biens épicés et poivrés d’un bon rye s’annoncent, le poivre noir fraîchement moulu se mélange à la cannelle, la muscade et au poivre de Jamaïque (allspice).  La mie de pain chaud revient un bref instant.

En bouche, c’est chaud et épicé ! Encore le pain de seigle, et les épices sont au premier plan.  Le côté cannelle des épices me rappelle les bonbons que j’adorais étant plus jeune, les Hot Tamales ! C’est piquant et épicé à souhait et le poivre noir vient ensuite en ajouter une couche.  Un peu de sucre brun, de petits fruits rouges (framboises et mûres) et de barrique légèrement toastée viennent adoucir l’expérience.

La finale est relativement longue, épicée à souhait et légèrement sucrée.  Le petit côté légèrement aigre que je perçois habituellement dans les ryes fait maintenant son entrée, et c’est bienvenue.

Pour l’amateur d’épices et de piquant que je suis, je dois dire que ce rye livre la marchandise et fait amplement son travail.  En bonus, à moins de 30$, je dois avouer que j’ai l’impression qu’il sera un compagnon de terrasse avec l’été qui s’en vient… deux glaçons et une tranche d’orange… pas plus, ni moins…

Advertisements

Buffalo Trace (#196)

Nom : Buffalo Trace

Type : Straight Bourbon whiskey

Région : Kentucky,  É-U

Taux d’alcool : 45%

Site web : buffalotrace.com

Prix : 43,25$

Disponibilité : SAQ #10263891

La Buffalo Trace Distillery est située dans la ville de Frankfort au Kentucky.  Selon les propriétaires actuels, The Sazerac Company, elle serait la distillerie la plus ancienne des États-Unis, et ce, sans aucun arrêt de production depuis le début du 19e siècle.  Pendant la Prohibition elle fut quand même autorisée à distiller pour des besoins médicinaux.

C’est un Bourbon plutôt abordable, grandement disponible avec une présentation quand même attrayante.  Voyons maintenant s’il peut livrer la marchandise…

Ma dégustation :

Couleur : Ambre profond, reflets cuivrés orangés, très sirupeux

Nez : Maïs, cerise noire, vanille, boisé

Goût : Maïs, seigle, épicé, boisé

Finale : Sucrée, vanillée, fumée légère, boisée

À l’oeil on peut constater qu’on est en présence d’un vrai et authentique Bourbon ! D’un bel ambre bien profond et rempli de reflets orangés, il est également pourvu d’une texture collante et bien sirupeuse.

Le nez est de ce qu’il y a de plus “Bourbon” !  Les premières effluves sont remplies de maïs sucré accompagné de quelques notes de cerise noire, de vanille et de bois sec.  Par la suite, s’ajoutent un peu de caramel mou, d’épices de boulangerie et de poivre.

En bouche, c’est un plein de saveurs, du maïs, un peu de seigle, un peu de fruits rouges et de cerises se mélangent aux épices de boulangerie, à la cassonade foncée et une légère vanille boisée ! Il est bien fougueux ce petit buffle !

La finale est sur le maïs et le seigle tout en gardant un petit côté épices de boulangerie. Une vanille légèrement sucrée accompagne à merveille les notes boisées et légèrement brûlées.  En effet, une fumée légère fait son entrée lors de l’étirement de la finale.

Selon moi, c’est le “Day to Day” Bourbon à avoir à la maison ! Je l’ai essayé Straight mais également dans différentes déclinaisons: On the Rocks, en Old Fashioned, avec Cola, dans un mix avec différents jus de fruits tropicaux, il y a rien à redire, tout est parfait !

Voilà, c’est dit…

Wild Turkey – Forgiven (# 189)

Nom : Wild Turkey Forgiven (2013 Batch 302)

Type : Mélange de Straight Bourbon & Rye whiskies

Région : Kentucky, É-U

Taux d’alcool : 45,5%

Site web : wildturkeybourbon.com/product/wild-turkey-forgiven

Prix : 55$US

Disponibilité : non disponible à la SAQ

Selon l’histoire, cette version de Wild Turkey serait en fait une erreur monumentale d’assemblage de barriques qui finalement tourna pour le mieux, de là le nom L’Excusé (Forgiven)…

L’assemblage de ce whisky est composé de 78% de Straight Bourbon de 6 ans d’âge et de 22% de Straight rye d’exception vieilli 4 ans, lesquels sont par la suite assemblés dans des barriques de chêne américain au niveau de carbonisation de type “Alligator” (#4) pour une période d’affinage supplémentaire…

Est-ce vraiment une erreur ou bien un bon coup purement marketing…?

Ma dégustation :

Couleur : Cuivre franc, reflets ambrés

Nez : Maïs (pop-corn), épices, caramel, fruits rouges

Goût : Maïs sucré, seigle épicé, caramel doré, bois brûlé

Finale : Seigle et maïs légers, boisé, courte

La couleur est plutôt typique des Bourbons avec son roux cuivré bien franc et offrant de beaux reflets ambrés et dorés. Les jambes sont fines, nombreuses et tardent à reprendre leur place au fond du verre.

Au nez, c’est le maïs éclaté bien chaud légèrement épicé. Ce pop-corn est par la suite nappé d’un caramel légèrement sucré, un brin vanillé et légèrement doré. Par la suite le seigle et ses épices font acte de présence et prennent bien leur place. Puis arrive quelques notes bien agréables de petits fruits rouges comme la framboise et la cerise rouge. À l’arrière-plan, quelques notes boisées se pointent le bout du nez.

En bouche, c’est un bon Bourbon bien franc et un Rye bien tassé qui se présente, quel délice. En effet, le charmant amalgame de Bourbon-Rye est à l’avant-plan, le maïs sucré et le seigle aigre-épicé sont tous deux au rendez-vous et se laissent vaillamment accompagner d’une chaleur d’alcool réconfortante ! Par la suite, quelques notes de petits fruits rouges (encore la framboise et la cerise), un peu de vanille et d’épices de boulangerie entrent en jeu, c’est vraiment fougueux ! Par la suite le bois de barrique brûlée s’ouvre pour la finale.

Pour ce qui est de la finale, c’est un peu de seigle, de maïs, d’épice un et de bois brûlé, mais c’est malheureusement un peu court. C’est comme si l’ensemble s’était essoufflé trop rapidement et ne pouvait finir la course et s’emparer de toute la gloire…

Pas un mauvais Bourbon, pas le meilleur non plus, j’avais des attentes peut-être un peu trop élevées, mais en même temps, à 55$ US… mouain…

Ezra Brook’s Bourbon (# 185)

185 F Ezra Brooks Bourbon
Nom : Ezra Brook’s Bourbon

Type : Sour mash whiskey

Région : Kentucky, États-Unis

Taux d’alcool : 45%

Non disponible en SAQ

En route pour un petit séjour à Boston, ma blonde et moi arrêtons bien évidemment au très populaire New Hampshire Liquor Store situé aux abords de l’Interstate 93. On « fouine » et regarde un peu, on ramasse quelques trucs.  Rendu à la caisse il y a un gros bac de bouteilles miniatures à 1$… je vois ce petit whiskey, je me dis alors, pourquoi pas, c’est juste 1$…

Je dois avouer qu’avant même d’y goûter, j’avais quelques légers préjugés quant à la qualité de ce whiskey à 1$, mais…

Ma dégustation :

Au nez c’est étonnamment intéressant et relativement complexe, cerise noire au premier plan, maïs sucré et une bonne dose d’épices sont aux premières loges. Par la suite un peu de réglisse noire fait une légère apparition.

En bouche, dès le début, ce sont les épices et la cerise noire qui frappent fort. Les épices persistent et se laissent accompagner par quelques notes de poivre noir et d’alcool. Un léger brûlé de barrique arrive en arrière-plan.

La finale est longue et chaude et se laisse dominer par les épices et les saveurs typiques d’un sour mash…

C’est un très bon whiskey, avec des saveurs typiques et bien en place, il est très abordable et pas mal complet, peut-être un léger manque de profondeur, mais disons que pour le prix demandé, il en « clanche » certains… belle découverte mais c’est dommage qu.’il ne soit pas disponible en SAQ.

Basil Hayden’s Bourbon (#184)

Nom : Basil Hayden’s Bourbon

Type : Straight Bourbon whiskey

Région : Kentucky, É-U

Taux d’alcool : 40%

Site web : basilhaydens.com

Prix : 52$

Disponibilité : SAQ #10331516

Le Bourbon de Basil Hayden’s fait partie de la gamme « The Small Batch Bourbon Collection » de Jim Beam. Il y a quelques années, une mention d’âge de 8 ans était inscrite sur la bouteille, mais maintenant la distillerie a joint le mouvement « NAS » (No Age Statement), permettant ainsi un mélange de Bourbons plus jeunes mais tout en conservant les exigences législatives du Straight Bourbon. Il est également un peu faible en taux d’alcool comparativement à plusieurs autres Bourbons qui frôlent souvent les +50% d’alcool, il a pour cela longtemps été boudé par les grands amateurs de Bourbon.  Il contient également une plus grande portion de seigle que bien d’autres de ses frères, ce qui, pour moi, est un petit plus !

Ma dégustation :

Couleur : cuivre franc, reflets ambre doré, légèrement sirupeux

Nez : Seigle, maïs, cerises vanille

Goût : Seigle épicé, caramel vanillé

Finale : boisée, seigle et épices, sucrée

Ce Bourbon offre une couleur d’un traditionnel cuivre laquelle est légèrement ambrée avec des reflets d’ambre doré. La texture semble un peu mince, les jambes sont quand même nombreuses mais très minces et redescendent rapidement au fond du verre.

Au nez, c’est le seigle épicé et le maïs sucré qui se trouvent à l’avant-plan. Par la suite, c’est la cerise noire et au marasquin qui entre en scène, le tout accompagné d’un peu de cassonade chauffée et de vanille. Une légère brûlure d’alcool peut se faire sentir si on prolonge trop le nez dans le verre.

En bouche, c’est également le seigle épicé et poussiéreux (dusty) qui ouvre le bal. Par la suite, le sucré du maïs et un caramel mou légèrement vanillé apportent un peu de douceur et de velouté à l’ensemble. Les cerises, les fruits rouges et les épices de boulangerie prennent la relève et se laissent valser par un peu de bois légèrement brûlé.

La finale, est légèrement boisée, le seigle et les épices sont bien présents mais ne sont pas piquantes. Plus elle s’étire et plus le sucré apaise le tout.

Un bourbon qui est relativement doux, ou comme disent les Américains « a mellow fellow » ! Il est quand même typé et racé avec ses saveurs bien marquées tout en étant relativement plus doux et plus facile d’approche que ses amis, Booker, Baker et Knob ! Faut dire que son taux d’alcool de « seulement » 40% aide fortement à cette petite douceur, ce qui risque peut-être de déplaire à l’amateur de Bourbon un peu plus punché

Evan Williams – Black (# 180)

Nom : Evan Williams – Black

Type : Straight Bourbon Whiskey

Région : Kentucky, USA

Taux d’alcool : 43%

Prix : 16$US

Après une belle journée à la « beach », la famille se relaxe maintenant à la piscine, je suis donc seul sur la terrasse et j’en profite pour passer quelques moments avec mon chum Evan…

Au nez, c’est immédiatement l’alcool qui frappe, et par la suite les parfums classiques du sour mash prennent les devants. Un peu de vanille et de charbons de bois de chêne font également acte de présence.

Dès l’entrée en bouche les épices dominent (muscade, cannelle et un peu de poivre noir), puis un caramel vanillé vient adoucir le tout. Le bois sec, la réglisse noire et les saveurs légèrement aigres du sour mash arrivent par la suite. Un peu de poivre noir revient s’étirer sur la finale.

La finale est un peu courte mais bien poivrée et épicée. Par la suite, caramel, vanille et bois de chêne brûlé apparaissent mais se font quand même dominer par le poivre noir.

La chaleur des Jersey Shores d’aujourd’hui (41C avec l’humidex !) me pousse à ajouter un cube de glace… Au nez, l’alcool est maintenant absent et laisse briller la vanille et le côté plus sucré du maïs. En bouche c’est très smooth et rafraîchissant. Les saveurs de réglisse et du sour mash se font discrètes et laisse place à la vanille, aux céréales et aux petits fruits rouges. La finale est fruitée et épicée, les notes vanillées et boisées se retrouvent en retrait et laissent la place à un amalgame d’épice de boulangerie.

Honnêtement pour 16$us c’est vraiment un « no brainer »… et avec la chaleur le cube de glace le rend encore plus agréable à siroter sous le soleil de 16h !

Bulleit Frontier Bourbon 10 ans (# 170)

170 F Bulleit Frontier Bourbon 10 ansNom : Bulleit Frontier Bourbon 10 ans

Type : Straight Bourbon Whiskey

Région : Kentucky, É-U

Taux d’alcool : 45,6%

Site web : bulleit.com/whiskey/bulleit-bourbon-10-year-old

Prix : 50$

Disponibilité : SAQ #12820292

Avec cette fiche, je vais pouvoir boucler la boucle de la gamme régulière des whiskies Bulleit. En effet, le grand frère de 10 ans d’âge est le dernier offert de cette gamme, du moins pour le moment. Il serait composé du même mélange de grains que le Bulleit Frontier, soit environ 2/3 maïs et 1/3 seigle avec un peu d’orge malté, le tout vieilli dans des tonneaux de chêne américain carbonisés. La différence se trouve dans le nombre d’années que le précieux liquide a séjourné dans ces derniers, soit 10 années plutôt que les 5 à 7 ans du Frontier de base. Un peu plus de raffinement, d’adoucissement et de rondeur sont à envisager.

Ma dégustation :

Couleur : Cuivre profond, reflets ambre orangé, sirupeux

Nez : seigle, maïs, épices, zeste d’agrumes

Goût : seigle, maïs, épices, marmelade, boisé

Finale : moyenne, boisée, épices sucrées

La couleur du 10 ans semble (de mémoire) légèrement plus foncée que le Frontier régulier et offre quelques reflets ambrés. Sa texture est bien sirupeuse, les nombreuses coulisses demeurent longtemps figées aux rebords du verre.

Au nez, c’est une explosion de seigle, de maïs et d’épices. Les épices prennent le dessus et se mélangent à quelques notes de zeste d’agrumes compotés à la cassonade légèrement brûlée. Puis, tout comme dans le Bulleit Rye 95, à l’arrière-plan je note une petite pointe de plastique brûlé.

L’entrée en bouche est ce qu’il y a de plus classique comme Bourbon. Tout d’abord, le seigle et le maïs se mélangent à la cannelle et la muscade, le tout baignant dans un sirop de cassonade légèrement chauffé. Par la suite, les agrumes en marmelade sont accompagnés d’une fine touche de cerise noire. De douces notes boisées et légèrement brûlées font acte de présence et lentement prennent le contrôle.

La finale, d’une longueur moyenne et délicatement boisée, s’étire de longs moments et offre un petit retour des épices légèrement sucrées.

C’est un bon bourbon, les quelques années supplémentaires en barriques lui ont donné la chance de développer quelques saveurs supplémentaires, plus de douceur et de rondeurs. Un bon petit « upgrade » !

%d bloggers like this: