Archives du blogue

Crown Royal – Black (# 147)

147 F Crown Royal BlackNom : Crown Royal Black

Type : Whisky canadien

Région : Gimli, Manitoba, Canada

Taux d’alcool : 45%

Site web : www.crownroyal.ca

Prix : 33,25$

Disponibilité : SAQ #11975381

Crown Royal, un fleuron parmi les whiskies canadiens… Shame on me ! J’ai pas mal négligé cette marque emblématique sur mon blogue puisque j’ai seulement une fiche à mon actif, le Crown Royal Special Reserve.  Je vais alors immédiatement remédier à la situation et débuter avec le Crown Royal Black. Par la suite suivront le Monarch 75e Anniversaire et bien évidemment le Classique 12 ans.

Le Black est un assemblage plus foncé et plus robuste que les autres Crown Royal. Vieilli dans des tonneaux hautement carbonisés et avec son 45% d’alcool, soyez prêt car lui, il est vraiment prêt à vous recevoir.

Ma dégustation :

Couleur : cuivre foncé, texture sirupeuse

Nez : seigle, boisé, caramel salé

Goût : alcool, seigle, épices, céréales sucrées

Finale : amer, seigle, fruits confits

La couleur de ce whisky canadien est bien foncée et présente certains reflets cuivrés et orangés. La texture est quand même assez particulière, autant elle donne de nombreuses et larges jambes autant le verre semble propre une fois le tout redescendu au fond du verre, aucune goûte ni coulisse ne demeure accrochée aux parois du verre.

Au nez, c’est très « Canadien », du seigle épicé et du bois bien sec sont aux premières loges. Puis un caramel salé et vanillé accompagne des notes de céréales sucrées, de fruits secs et de noix de coco rôties.

En bouche, l’alcool surprend un peu, pour ensuite faire place au seigle et ses épices. Quelques notes poivrées viennent se marier à un boisé bien sec. Puis c’est le retour des épices et des fruits confits qui se mélangent avec quelques élans de caramel salé.

En finale, une petite amertume est accompagnée par des notes de seigle et des fruits confits. Relativement longue, l’amertume finie par prendre le dessus et nous nous devons de porter à nouveau le verre à nos lèvres pour reprendre l’exercice.

Un « canayen » bien robuste, plein de saveur et de force.  Sa robustesse et sa bonne complexité en fait un bon whisky de fin de soirée et de feu de camp.  Je me dois de revisiter.

Forty Creek – Heart of Gold (# 139)

139 F 40 Creek Heart of GoldNom : Forty Creek – Heart Of Gold

Type : Whisky Canadien

Région : Ontario, Canada

Taux d’alcool : 43%

Site web : http://fortycreekwhisky.com

Prix : 69,95$

Disponibilité : LCBO (n’est plus disponible pour le moment)

Le « Heart of Gold » est l’édition « Reserve » 2014 chez Forty Creek. C’est un whisky qui est, sans être 100% seigle, contient quand même une très haute teneur en seigle. Chez Forty Creek, c’est un projet qui a vu le jour il y a une dizaine d’années et qui visait à mettre le seigle canadien à l’avant-plan.

Avec une dominance en seigle, on a quand même intégré au whisky un certain pourcentage d’orge et de maïs afin de lui apporter un peu de corps et de prestance. L’intérieur des barriques contenant le whisky de seigle a été très légèrement grillé afin que le boisé du chêne ne prenne pas trop de place et de laisser la céréale s’exprimer pleinement.

Ma dégustation :

Couleur : cuivre profond, reflets d’or, texture sirupeuse

Nez : épices de boulangerie, poire au beurre, seigle

Goût : épices, seigle, marmelade d’orange, boisé

Finale : longue, épicée, seigle, boisée

À première vue, le whisky est très sombre et ambre. Puis à la lumière il révèle une belle robe d’un cuivre plutôt profond accompagnée de reflets d’or scintillants. Après quelques tournoiements du liquide dans le verre, une fine couche tapisse les rebords et colle pour quelques instants avant de redescendre lentement au fond du verre.

Au début, le nez est plutôt discret. De timides effluves rappelant un peu une tarte au sucre et les épices de boulangerie. Après quelques instants dans le verre, le whisky s’ouvre et offre des parfums fruités, épicés et légèrement boisés. On y perçoit également la poire cuite au beurre et à la muscade, un peu de gingembre frais, d’écorces d’agrumes, de sucre d’érable et cassonade légèrement brûlée. Puis, une petite touche de seigle et de bois sec se pointe.

L’entrée en bouche commence par des fruits juteux qui sont rabroués avec robustesse par une vague d’épices et de seigle ! La muscade, la cannelle et quelques notes poivrées accompagnent la sécheresse du seigle. Par la suite, le tout s’étire sur des notes plus sucrées, un retour des poires cuites au sucre d’érable épicé accompagnées d’une marmelade d’orange. La finale s’ouvre sur quelques notes de bois légèrement grillés.

La finale, d’une longueur convenable, fait un retour sur les épices; elle s’étire sur des notes de seigle un peu amères tout en étant légèrement boisée.

Ce n’est pas un 100% rye, mais tellement « funky » et « unusual » que ça ébranle un peu ! Un bon et surprenant Forty Creek ! Encore BRAVO à M. John K Hall et son équipe !

Lot No. 40 – Édition 2012 (# 136)

136 F Lot No 40Nom : Lot No. 40 – Édition 2012 

Type : Whisky canadien 

Région : Ontario, Canada 

Taux d’alcool : 43% 

Site web : www.corby.ca/brands/Lot40

Prix : 40,25$ 

Disponibilité : SAQ #12183588

Du seigle, du seigle et encore du seigle ! Le Lot No.40 est un whisky canadien qui est fait de 90% de seigle et 10% de seigle malté. Il est distillé dans un alambic charentais en cuivre (copper pot still) de 12 000 litres. Le distillat est par la suite vieilli entre 7 et 8 ans en barriques de chêne. L’édition 2012 est une renaissance d’un whisky « superstar » datant de la fin des années 1990, lequel avait fait fureur à l’époque.  Selon Davin de Kergommeaux, auteur de Canadian Whisky: The Portable Expert (qui est, à mon humble avis, LA référence en matière de whiskies canadiens), la version 2012 serait très près de l’édition originale.

Ma dégustation :

Couleur : cuivre profond, reflets ambre foncé, très sirupeux

Nez : seigle, bois de cèdre, cornichons

Goût : seigle, poivre, épices

Finale : sucrée-amère, pain de seigle, épices

La couleur de ce whisky canadien de seigle est d’un cuivre profond et intense et offrant des reflets d’un bronze foncé. La texture sur le verre est très sirupeuse, après avoir fait tournoyer le liquide dans le verre, des nombreuses et fines coulisses se forment et redescendent lentement au fond du verre.

Au nez, c’est la sécheresse légèrement aigre du seigle qui est au comité d’accueil. Quelques notes de bois de cèdre et d’épices suivent par la suite et sont accompagnées de l’odeur des bons vieux « pickles », ou plutôt le jus de ces délicieux cornichons. Quelques notes fruitées sont perceptibles à l’arrière-plan.

En bouche, Bang ! Le seigle, le poivre et les épices « rentrent aux toasts » (de pain de seigle) ! C’est très piquant et épicé sur la langue et les joues. Quelques légères notes de bois de cèdre sont également de la partie. Après un certain temps, le seigle devient un peu plus sucré et se mélange avec quelques notes de fruits maraîchers et de sucre brun légèrement caramélisé.

La finale est légèrement sucrée et est accompagnée d’un goût de pain de seigle grillé. Puis, une petite touche d’amertume s’installe et est escortée, voire même dominée, par le retour du poivre et des épices de boulangerie.

Un whisky canadien de corps et de robustesse, plein d’épices et de seigle ! Certains diront qu’il est déséquilibré, d’autres qu’il manque de finesse et de polissage. Personnellement j’aime bien ses saveurs bien tranchées et puissantes, je dirais qu’il est « canon » voir même « sur la coche » !

 

Forty Creek – Port Wood Reserve 2nd release (# 123)

123 F 40 Creek Port Wood ReserveNom : Forty Creek – Port Wood Reserve (2nd release)

Type : Whisky Canadien

Région : Ontario, Canada

Taux d’alcool : 45%

Site web : http://fortycreekwhisky.com

Prix : 69,95$

Disponibilité : LCBO (plus disponible pour le moment)

Depuis quelque temps, la renommée de Forty Creek n’est plus à faire. À chaque année cette distillerie canadienne parvient à créer un « buzz » (lequel est bien mérité) autour de la sortie de ses éditions dites « Reserve ». Le Port Wood et plus récemment Heart of Gold (whisky à haute teneur en seigle) furent mis en prévente en ligne où les amateurs pouvaient alors choisir leur numéro de bouteille pour ensuite passer les chercher à la distillerie-même.

Ce whisky est fait selon la tradition de Forty Creek, c’est-à-dire que chaque type de grains est distillé et maturé séparément et par la suite, un assemblage est fait et finalement placé dans des barriques de « Port » pour une période d’affinage supplémentaire de deux ans. M. John K. Hall est également producteur de vin et il utilise alors ses propres barriques de « Port » pour faire vieillir ce whisky !

Petite nouvelle : Le 12 mars dernier, j’apprenais que Forty Creek Distillery Ltd serait vendu à Gruppo Campari ! En passant aux mains de ce géant, je me questionne à savoir si Forty Creek conservera son approche « hand crafted » ou bien devra-t-elle répondre aux exigences d’actionnaires réclamant sans cesse de la rentabilité et des revenus toujours plus élevés ? Seul l’avenir nous le dira…

Ma dégustation :

Couleur : Rubis foncé, reflets rubis, sirupeux

Nez : Fruits secs, tawny, épices

Goût : Fruits secs au sherry, épices, bois brûlé

Finale : Tawny port, toffee

D’un rubis intense rempli de reflets de la même couleur, ce whisky cache mal son jeu. On peut déjà imaginer les odeurs et saveurs vineuses de sherry et de porto. Côté texture il apparaît être assez sirupeux, le liquide enrobe bien les parois du verre et semble bien redescendre sans trop se presser, tout en oubliant quelques gouttelettes au passage.

Au nez, dès la première approche on sent l’influence du tonneau de « port ». Des fruits secs et figues baignant dans un porto du type Tawny lesquels sont accompagnés d’un caramel légèrement brûlé. Au second plan, quelques notes d’épices et une pointe d’alcool se manifestent. L’ensemble me rappelle un peu le Forty Creek Copper Pot mais avec beaucoup plus de raffinement.

Dès l’entrée en bouche les saveurs explosent. Fruits confits, dattes, figues et raisins secs, tous macérant dans un sherry légèrement épicé à la cannelle et la muscade. Par la suite, des saveurs de sucre brun et de bois légèrement brûlé se mélangent aux épices. Soudainement, un changement franc arrive! Le « port » arrive en trombe et domine l’ensemble.

En début de finale, c’est « à fond la caisse ! » pour le « Tawny port » ! Puis, un caramel toffee prend le dessus et calme le tout pour s’adoucir et s’étirer quelque temps.

J’aurais dû garder la joke de « Chest-Bras » pour celui-là ! En effet les saveurs de porto sont beaucoup plus prononcées que dans le BenRiach Tawny Port que j’avais dégusté il y a quelques semaines. Encore une belle réussite de M. Hall ! Forty Creek est vraiment une distillerie qui travaille très fort à devenir ma canadienne chérie !

Bon, maintenant je me dois d’essayer de mettre la main sur une bouteille de « Heart of Gold », s’il n’est pas trop tard ! Louis…

The Tweeddale Blend – Batch 3 (# 95)

Twitter Tasting #C2CC

Le 2 octobre 2013 à 21h (heure de Montréal) je participais à mon tout premier « Twitter Tasting ». Mais qu’est-ce que c’est ? Ce sont des événements qui se déroulent sur le réseau social Twitter organisés soit par des distilleries ou des distributeurs désirant faire connaître une nouveauté ou simplement par des passionnés dévoués et voulant rassembler un groupe d’amateurs et ce, afin de créer des liens et des discussions autour d’un produit déterminé. Les « twitteux » qui ont été choisis ou qui se sont inscrits à l’événement reçoivent tous « magiquement » un échantillon du ou des produits en question. Par la suite, à un moment fixé par l’organisateur, via le réseau Twitter, ils échangent réflexions et commentaires sur les aspects olfactifs et gustatifs du précieux liquide ainsi que leurs appréciations et commentaires. Tout au long de la discussion les participants utilisent comme référence un mot-clic (hashtag) prédéterminé, lequel aide à garder les commentaires en ordre et facile à retrouver dans son fil général de Twitter. Le tout se fait en moins de 140 caractères par Tweet ! Pas de « tatawinage » ou de grands romans !

Celui-ci était pan-canadien et organisé par Johanne McInnis (@WhiskyLassie), et avait la caractéristique d’être à l’aveugle ! En effet j’ai reçu un échantillon dans une bouteille brune sans mention ou information… que de mystère ! Une fois la séance terminée, le nom du whisky fut dévoilé, et ce, à la grande surprise de tous !

Voici ma dégustation :

095 I The Tweeddale batch 3

Nom : The Tweeddale Blend – Batch #3 (12 ans) 

Taux d’alcool : 46% 

Prix : ± 70$ 

Disponibilité : LCBO #331066 et bientôt en SAQ

Le liquide est légèrement sirupeux et d’une couleur dorée très pâle, se rapprochant même d’un vin blanc (merci Martin Vigneault pour la précision !)

Au nez, c’est vraiment très doux, délicat et floral puis, des parfums de pomme verte, de raisins verts et de pierre mouillée suivent. Après quelques temps dans le verre, des notes de cannelle et de poivre apparaissent.

En bouche, ce sont les fruits frais et la cerise de terre qui sont au premier plan. Par la suite, une petite touche de gazon (grassyness) se pointe. Puis, la planche de chêne et une tonne de chaleur et de piquant d’épices envahissent la langue !

Pendant la dégustation à l’aveugle, toute cette chaleur d’épices me laissait croire à un taux d’alcool supérieur à 50%, mais la sensation générale en bouche me ramena sur le droit chemin et je suggérai plutôt un taux entre 43% et 46%.

La finale est plutôt végétale avec des notes de tabac frais et de feuillage vert. Les épices demeurent bien présentes. En s’étirant, des notes salines se développent.

Un beau blend qui descend plutôt bien et qui est facile d’approche et sort réellement du lot habituel des grandes marques. Il m’apparaît parfait pour une bonne soirée passé entre amis à se rappeler de bons vieux souvenirs. Il faut absolument revisiter !!

C’est comment un « twitter Tasting  » ? C’est rapide, expéditif et vraiment cool ! C’était une expérience très enrichissante et agréable, je recommencerais n’importe quand !

Encore BRAVO à Johanne McInnis pour avoir mis en place ce Twitter tasting.

Hint: #C2CC pt.2 in progress I was told ! stay tuned !

Forty Creek – Copper Pot Reserve (# 85)

085 F Forty Creek Copper Pot ReserveNom : Forty Creek – Copper Pot Reserve

Type : Whisky Canadien

Région : Ontario, Canada

Taux d’alcool : 43%

Site web : http://fortycreekwhisky.com

Prix : 28,45$

Disponibilité : LCBO #285254

Un ami qui habite la capitale nationale a, je crois, un petit faible pour le whisky canadien. Les Alberta Premium, Crown Royal, Gibson’s Finest, CC Small Batch n’ont plus de secret pour lui ! Et bien sûr, en bon « ontarien », il encourage les entreprises locales et il est également un fan de la distillerie Forty Creek. L’automne dernier, nous parlions justement de Forty Creek et il me fit part qu’il avait acheté leur dernière expression, le Copper Pot Reserve. Humm? Je ne connaissais pas celui-là et il piqua ma curiosité. Après quelques recherches j’ai découvert que c’était une toute nouvelle expression fraîchement embouteillée. Pour ce whisky, Forty Creek utilise sa recette traditionnelle, c’est-à-dire que les trois principaux grains qui le composent sont l’orge, le maïs et le seigle, lesquels sont distillés séparément dans un « copper pot still » traditionnel. Ensuite, le vieillissement s’effectue en barrique de chêne blanc.

Il était tellement certain que j’allais l’apprécier, que lors d’une visite à Montréal, il décida de m’en apporter une bouteille : « Tu vas voir, c’est tout un whisky !» me dit-il…

Ma dégustation :

Couleur : cuivre avec reflets rubis, texture sirupeuse

Nez : sucre brun brûlé, fruits confits dans l’alcool, épices

Goût : cassonade brûlée, cerises confites, érable, cannelle

Finale : épices intenses, caramel-érable

Lorsque versé dans le verre, immédiatement le Copper Pot Reserve démontre ces belles couleurs intenses d’ambre cuivré avec des reflets se situant entre le rubis et l’orangé. Sa texture est sirupeuse et dense, les coulisses sont larges et nombreuses et redescendent très lentement sur les rebords du Glencairn.

Le nez, intense et présent, déborde de sucre brun brûlé, ou est-ce plutôt de la mélasse? Bref c’est brut et sucré! Par la suite, des fruits confits macérant dans l’alcool et les épices se joignent à l’ensemble.

En bouche, la cassonade légèrement brûlée, les cerises et les fruits confits sont accompagnés d’une petite présence d’alcool qui réchauffe l’ensemble. En se développant en bouche, le sucré se raffine et devient plutôt un caramel crémeux avec une légère pointe de sirop d’érable. Par la suite, Bang! La cannelle et la muscade arrivent au cube et dominent les papilles pour de longs moments. Les tanins et des saveurs boisées prennent ensuite la relève pour nous transporter vers la finale.

La finale est au début dominée par des notes boisées, épicées et de fruits confits. À tour de rôle, les fruits confits et la cannelle changent de place pour, tranquillement, laisser la place à un crémeux caramel-érable, lequel s’étire pendant de longs instants. Une légère amertume peut être perçue en toute fin, juste à temps pour reprendre une petite gorgée.

Mon ami avait bien raison, quel whisky! Il offre des saveurs bien marquées, bien en place et procure une satisfaction totale. C’est également un whisky qui, malgré ses saveurs marquées, se laisse siroter agréablement et sans difficulté. Lors d’une bonne soirée entre « chum », la bouteille pourrait se retrouver soudainement vide… et ce, assez rapidement ! C’est définitivement un whisky que je qualifierais de « Must have ». En plus, le prix demandé fait en sorte qu’on n’a pas vraiment à se poser la question…

Forty Creek – Double Barrel Reserve (# 72)

40 creek Double Barrel ReserveNom : Forty Creek – Double Barrel Reserve 

Type : Whisky Canadien 

Région : Ontario, Canada 

Taux d’alcool : 40% 

Site web : http://fortycreekwhisky.com

 Prix : 59,95$ 

Disponibilité : LCBO #94771

John K. Hall, le Chef d’orchestre chez Forty Creek, utilise trois types de grains dans l’assemblage de ses whiskies, soit l’orge, le maïs et le seigle. Il distille les différents grains séparément et le vieillissement (variant de six à dix ans) se fait également dans des barriques bien spécifiques à chaque type. Une fois la maturation désirée atteinte pour chaque distillat, un assemblage de ces derniers est fait. Lorsque l’assemblage est complété, le whisky sera alors transféré dans des fûts ayant préalablement contenu un autre type alcool pour une nouvelle période de vieillissement ou d’affinage. Dans le cas du « Double Barrel Reserve », ce sont d’ex fûts ayant contenu du Bourbon.

En regardant le site web de Forty Creek, je tentais de comprendre la différence entre le Barrel Select et le Double Barrel Reserve, dans les deux cas on semble avoir utilisé la technique « double barrel », le premier dans d’ex-fûts de sherry et le deuxième dans d’ex-fûts de Bourbon, voici un extrait du site web:

« For the Double Barrel Reserve, whisky maker John Hall again opted for a double barreling technique, but this time he put the blended whisky in first-fill ex-Bourbon barrels rather than sherry casks in order for it to marry… »

Il me manquait quelques détails, j’ai alors décidé de contacter directement Forty Creek par courriel. M. John K. Hall lui-même m’a répondu qu’effectivement c’était la façon de procéder, mais qu’il y avait une assez grande différence dans la seconde période de maturation, voici la réponse de M. Hall:

« …Forty Creek Barrel Select gets a second barreling in Sherry casks for 6 months. Double Barrel gets a secondary aging in Kentucky Bourbon barrels for 3 years … »

On peut alors constater que le Barrel Select ET le Double Barrel Reserve sont en théorie tous les deux des versions dites « double barrels » mais la période est beaucoup plus significative pour le Reserve.

Ma dégustation :

Couleur : cuivre reflets ambres, texture relativement sirupeuse

Nez : raisins secs, épices, boisé

Goût : boisé, cassonade, tarte aux raisins, épices

Finale : fruits secs, épices boulangères, boisé

Le Forty Creek Double Barrel Reserve offre une belle couleur de cuivre avec des reflets légèrement ambrés. Sa texture semble être relativement sirupeuse, les coulisses sont minces mais quand même nombreuses et tardent à redescendre.

Le nez, qui est un peu timide, offre au premier plan des parfums rappelant les raisins secs enrobés d’épices et de vanille. Une petite odeur d’alcool est légèrement perceptible. Plus il s’ouvre, plus des odeurs de boisé, d’épices et de fruits secs prennent le dessus.

En bouche, dès les premiers instants, c’est un boisé bien sec qui prend l’assaut. À ces notes boisées se joignent une cassonade légèrement brûlée et de raisins secs, l’ensemble me rappelle la tarte aux raisins de ma mère! Les tanins du bois sont bien présents tout au long de la gorgée et picotent la langue et les joues. Un petit épicé de cannelle fait son apparition en début de finale. Petit bémol, La texture en bouche m’apparaît un peu mince.

La finale est bien épicée et sucrée, fruits secs (raisins, pruneaux), cannelle et muscade prennent place et demeurent un bon moment. Une douceur légèrement mielleuse tente de s’installer et est finalement repoussée par un boisé bien présent.

Finalement, malgré une légère minceur en bouche, je crois tout de même qu’il est question d’un bon whisky, très agréable à boire et bien conçu. Par contre, selon moi, il n’est pas aussi bon que le Confederation Oak. Peut-être gagnerait-il à être embouteillé à un taux d’alcool un peu plus élevé? 43% ou peut-être 45%?

À venir, les fiches du Forty Creek – Copper Pot Reserve et du fameux Forty Creek – PortWood Finish, lequel a gagné le prix du «Canadian Whisky of the Year » aux « Canadian Whisky Awards, 2012 »!

%d blogueueurs aiment cette page :