Blog Archives

Highland Park – 12 ans (# 190)

Nom : Highland Park 12 ans

Type : Scotch single malt

Région : Highlands (Île d’Orkney), Écosse

Taux d’alcool : 43%

Site web : highlandparkwhisky.com/12-year-old/ 

Prix : 76$ 69,75$

Disponibilité : SAQ #204560

Comme je le mentionnais dans ma fiche du Highland Park Thor, cette distillerie s’empreigne beaucoup du fait que les Iles Orcades (dont fait partie l’ile d’Orkney) étaient un territoire Viking. Ils ont pratiquement tout revampé leur ligne de produits sur ce thème.  En effet, le 10 ans se nomme « Viking Scar », le 12 ans « Viking Honour » et le 18 ans « Viking Pride ».  Aussi, plusieurs autres éditions font références à l’esprit Viking, c’est stylé, invitant et tellement marketing, je présume que c’est vendeur…

Aujourd’hui je vous présente la version 12 ans, qui n’est malheureusement pas imprégnée de tout l’honneur Viking, c’est simplement l’ancien embouteillage…

Ma dégustation :

Couleur : cuivre, reflets or roux, sirupeux

Nez : toffee, floral, malt sucré

Goût : Toffee, champs de fleur, poivre, fumée légère

Finale : florale, poivrée, fumée légère

La couleur du Highland Park 12 ans est d’un cuivre bien franc et lorsque regardé à la lumière il offre quelques reflets dorés légèrement roux. Les jambes sont plutôt larges, peu nombreuses et assez paresseuses, en effet, elles tardent à redescendre au fond du verre.

Au nez, l’accueil est fait par un caramel toffee bien sucré et accompagné de quelques notes florales et mielleuses. Par la suite, le malt doré et rôti se joint à l’ensemble.  Un peu d’alcool et de bois se font une petite place à l’arrière-plan.

Dès l’entrée en bouche, c’est le toffee bien crémeux et collant qui s’installe. Par la suite, s’ajoutent quelques notes de fleurs des champs et de rayon de miel.  Après quelques instants en bouche, une légère brûlure d’alcool s’accompagne de quelques notes de poivre noir et d’épices.  Une petite pointe de fumée se présente à l’entrée de la finale.

En finale, les notes florales, mielleuses et poivrées se laissent bercer par une légère vague de fumée. Une finale qui s’étire quelque temps et à laquelle on finit par percevoir un léger salin.

Un classique dans le style, le Highland Park 12 ans est une belle porte d’entrée pour se familiariser avec le style de la distillerie, avant de se lancer aux éditions plus costaudes et complexes tel le très renommé 18 ans, pour lequel une fiche devrait suivre un jour, du moins je l’espère bien…

Au moment de publier cet article, je constate que la SAQ a baissé le prix de 6,25$, il est maintenant 69,75$ !

 

Advertisements

Talisker Storm (# 151)

151 F Talisker StormNom : Talisker Storm 

Type : Scotch Single Malt 

Région : Île de Skye, Écosse 

Taux d’alcool : 45,8% 

Site web : http://www.malts.com/taliskerwhisky

Prix : 99$

Disponibilité : SAQ #12361057

La distillerie Talisker est située sur l’Ile de Skye qui, en théorie fait partie de Highlands, mais qui s’acclimate davantage aux distilleries situées dans les Iles des Hébrides (Hebridean Islands) tels Arran, Highland Park, Jura, Scapa et Tobermory. Plusieurs amateurs aiment mieux décrire ces distilleries comme étant de la région des Iles, qui selon moi fait également du sens puisque le profil de ces distilleries diffère grandement de ceux des Highlands.

Talisker fait aussi partie des six distilleries qui forment la gamme « Classic Malt » de Diageo (avec Cragganmore, Dalwhinnie, Glenkinchie, Oban et Lagavulin). Cette gamme est considérée comme un bon point de départ pour débuter l’initiation aux scotches.

Merci à mon frérot pour l’échantillon ! Très apprécié.

Ma dégustation :

Couleur : Or, reflets rosés, collant

Nez : maritime, fruits confits, poivre

Goût : tourbe, alcool, fruits confits, poivre

Finale : longue et sucrée, persistante et tourbée 

Je m’attendais à une couleur de style « Islay », très jaune pâle, voir presque translucide. Mais, la couleur est plutôt d’un or brillant et offrant quelques reflets légèrement rosés. La texture est très sirupeuse, voire même collante, les jambes sont figées le long des parois du verre pendant de longs instants.

Au nez, on sent l’électricité dans l’air ! Ça sent l’orage électrique ! Bon OK j’exagère un peu… tourbe saline et pointes d’iodes se mélangent à quelques notes de fruits exotiques confits et de poivre noir. Quand même une belle prestance et attention à l’alcool, qui est relativement présent.

L’entrée en bouche est relativement douce jusqu’à l’arrivée de la tourbe bien franche. La brûlure d’alcool se fait également ressentir mais est vite adoucie par de bonnes feuilles de tabac bien fraîches. Puis arrivent les fruits confits exotiques et les touches de poivre fraîchement moulu. La tourbe, qui est maintenant un peu sucrée refait surface pour nous transporter vers la finale.

La tourbe devient de plus en plus sucrée. Elle s’étire longuement et s’estompe sur quelques notes cendrées.

Heu ? OK ?…WOW ! Ça c’était vraiment inattendu… Mon premier Talisker officiel sur ce blogue! Ben oui, je suis un « Talisker-Noob » ! Sans blague, je vais devoir approfondir cette distillerie car j’ai été agréablement surpris.

Hautement recommandé !

Old Pulteney – 12 ans (# 120)

120 F Old Pulteney 12 ansNom : Old Pulteney – 12 ans

Type : Scotch single malt

Région : Highlands, Écosse

Taux d’alcool : 40%

Site web : www.oldpulteney.com

Prix : 69,75$

Disponibilité : SAQ: #10817495

La distillerie d’Old Pulteney a été fondée en 1826.  Elle est la plus au nord des distilleries continentales et est située au cœur de la ville de Pulteneytown, un village de pêcheurs bâti aux abords sud de la rivière Wick, qui se jette dans la Mer du Nord.  Le chai de la distillerie d’Old Pulteney est également situé très près de ces rives maritimes et les barriques qui y dorment en absorbent généreusement les arômes salins se trouvant dans l’air ambiant.

La gamme régulière des scotchs d’Old Pulteney est constituée de scotch de 12, 17, 21 et 30 ans.  Le 21 ans est également disponible à la SAQ pour un prix quand même raisonnable à 194$, et pour les poches plus garnies, une version 40 ans est également disponible à la SAQ pour la modique somme de 3 375$ !  Mais pourquoi donc la version 17 ans n’est pas disponible chez le Monopole d’État ? Je n’en ai aucune idée…

Ma dégustation :

Couleur : Cuivre reflets rosés, sirupeux

Nez : fruits frais, salin, poivre

Goût : Sucré-salé, salade de fruits, soupçon d’épices

Finale : sel de mer, maritime, fruits sucrés

La couleur est d’un cuivre ambré bien franc et lorsque porté à la lumière de beaux reflets légèrement rosés sont visibles.  Le liquide enrobe bien les parois du verre et de larges coulisses se forment et redescendent lentement au fond du verre.

Au-dessus du verre, ce sont des fruits fraîchement coupés, notamment des pommes, des poires et du melon de miel, mais c’est comme si on les avait lavés à l’eau de mer ! Les notes salines sont bien en place et dominantes.  Par la suite, une petite note poivrée fait son apparition.

En bouche, c’est toujours sucré-salé, la salade de fruits dans un sirop mélangé avec un goût iodé et salin me rappelant l’eau des huîtres!  Ça me donne des idées pour ma prochaine dégustation d’huîtres !  Par la suite les notes maritimes se développent de plus en plus pour finir par être dominante.  Quelques notes d’épices et d’alcool s’ajoutent en début de finale, vraiment très bien.

Le sel marin domine vraiment, les saveurs maritimes sont solides et s’étirent de longs moments.  Le sucré des fruits essaie de revenir et tente de se faire une place tant bien que mal, mais finit par abandonner le combat !

Mon premier « Old P. » sur lequel je m’attarde vraiment, et je peux vous assurer que ce ne sera pas mon dernier… Ce 12 ans m’a plus que surpris, il m’a fait découvrir une distillerie que je vais tenter de découvrir, j’ai entendu que de bons commentaires sur le 17 ans et le 21 ans, j’ai bien hâte de pouvoir vous en parler dans une prochaine dégustation !

Merci Frérot pour le « dram » !

Té Bheag (# 118)

118 F Té BheagNom : Té Bheag

Type : Blended scotch whisky

Région : Île de Skye, Écosse

Taux d’alcool : 40%

Site web : www.gaelicwhisky.com

Prix : 37$

Disponibilité : SAQ: #858209

Le gaélique est un langage qui est bien loin du « ça s’écrit comme ça se prononce » ! En effet « Té Bheag » se prononce en réalité « Tché-Vek » !

Pour ce Té Bheag, il est question d’un blend de « gaelic whisky » préparé par Pràban na Linne Ltd,  situé sur l’île de Skye. Sans mention d’âge sur la bouteille, mes recherches laissent entrevoir des whiskies entre 8 et 12 ans d’âge provenant d’ex-fûts de bourbon et de sherry. Il est non filtré à froid (unchillfiltered), une qualité quand même plutôt rare pour un blend.  Il serait également composé d’environ 40% de malt, gageons qu’une certaine quantité provient de Talisker, la seule distillerie sur l’Île de Skye…

Ma dégustation :

Couleur : cuivre, texture moyenne

Nez : délicat, tourbe maritime

Goût : tourbe légère, notes salines, caramel épicé

Finale : amertume, légère fumée, caramel salé

La couleur de ce blend est simplement cuivrée et offre de beaux reflets cuivrés également, une couleur très « whisky »! Côté texture c’est quand même intéressant, de belles coulisses fines et nombreuses se forment sur les contours et redescendent lentement.

Au nez, c’est plutôt délicat mais bien précis. Tourbe et notes maritimes sont aux premiers abords. Par la suite, des parfums légèrement sucrés et floraux (la violette) s’unissent et forment un ensemble me rappelant un peu la fameuse gomme au savon ! Des notes de céréales sont également de la partie.

Dès l’entrée en bouche on perçoit la tourbe, le salin et les épices. En effet, la tourbe semble légèrement fumée et les saveurs maritimes sont bien en place. Par la suite, quelques notes de tabac frais, d’épices et de bois s’entrecroisent momentanément. Puis, un caramel épicé arrive avec une amertume assez présente qui serait un peu entre le zeste de citron et la pelure de pamplemousse.

En début de finale, l’amertume s’étire et est ensuite remplacée par une tourbe légèrement fumée et un sel marin qui s’étire. Le caramel crémeux à la fleur de sel vient finalement clore le tout.

Un bon petit blend bien construit et qui est fort probablement inconnu ou même boudé de bien des amateurs de scotchs tourbés et fumés des îles écossaises. Ces derniers qui ne s’attendraient à rien d’intéressant dans ce blend pourraient facilement se faire surprendre. Je concède que ce n’est pas une bombe de tourbe ou de fumée, mais l’ensemble procure un « bien-être » très satisfaisant, surtout pour 37 $.

Petite remarque, c’est un produit qui a tendance à disparaître momentanément des tablettes de la SAQ pour ensuite réapparaître quelques semaines plus tard, voire quelques mois.

Balblair 2001 (# 117)

117 MP Balblair 2001999

Nom: Balblair 2001

Type : Scotch Single Malt

Région : Highlands, Écosse

Taux d’alcool : 46%

Site web : www.balblair.com

Prix : 81$

Disponibilité : SAQ: 11871688

Balblair est l’une des plus anciennes distilleries d’Écosse, sa construction originale date de 1790 et aurait été reconstruite en 1895.

La particularité de Balblair est d’offrir des singles malts millésimés, comme The Glenrothes par exemple. En effet, au lieu d’un embouteillage avec mention d’âge (ex. 10 ans, 15 ans), ils ont plutôt choisi d’assembler plusieurs barriques d’une année donnée, comme pour la présente fiche, Il a été distillé en 2001, puis embouteillé en 2011.

Un gros merci à Maryse P. pour l’échantillon et la photo.

Ma dégustation :

Couleur : Jaune pâle, reflets dorés, sirupeuse

Nez : sucré, fruits dans un sirop épicé

Goût : fruits sucrés et doux, épices de boulangerie

Finale : douce, fraîche et fruitée

D’une couleur jaune pâle avec des reflets dorés. La texture semble sirupeuse, les jambes sont étroites et nombreuses, mais ne parviennent pas à redescendre dans le verre et finissent par former des petites bulles sur les rebords du verre.

Au nez, ce sont des poires, des pruneaux et des fruits tropicaux baignant dans un sirop sucré aux épices de boulangerie. Une petite touche végétale est également présente en arrière-plan.

L’entrée en bouche est sucrée, fruitée et très douce. Les fruits frais et confits ainsi que les pruneaux sont au premier plan. Par la suite, l’arrivée des raisins secs au chocolat dans l’ensemble vient compléter le tout. À l’arrière-plan, quelques notes très douces d’épices de boulangerie, comme la muscade et le girofle, tentent de se joindre à cette valse fruitée.

La finale est très douce et fraîche, mais relativement courte. Les fruits dans le sirop sucré prennent toute la place.

Un beau petit scotch léger et facile à boire, donnant de belles saveurs de fruits sucrés qui saurait plaire à plusieurs. Pour ma part, je les préfère avec un peu plus de punch, mais je dois avouer qu’il est quand même très agréable à boire.

Deuxième évènement du Club Whisky Montréal ! (#52, 53, 54)

Lundi le 3 décembre 2012 en soirée, au restaurant Lawrence, se tenait le deuxième évènement du Club Whisky Montréal nommé « Oloroso des Fêtes ». Quelques semaines avant ce deuxième évènement  les participants pouvaient faire leur choix parmi une quinzaine de suggestions via un sondage en ligne. Les cinq whiskies qui ont été retenus pour cette soirée sont les suivants :

  • Glendronach – 12 ans “Original”
  • Glengoyne – 12 ans “Cask Strenght”
  • Bruichladdich – 16 ans Cuvée Margaux
  • Isle of Jura – Prophecy
  • Ardbeg – Uigeadail

Voici mes notes pour trois de ces cinq scotchs, puisque ma fiche complète de l’Ardbeg Uigeadail se retrouve ICI. Une fiche complète suivra pour le Isle of Jura – Prophecy.

——————-

Glendronach 12 ansNom : Glendronach – 12 ans “Original”(# 52)

Taux d’alcool : 43%

Prix : 58,50$

Disponibilité : SAQ #10784099

Nez : les raisins secs, les abricots et le caramel à la vanille se mélangent à des notes de porto (sherry) et de bois grillé.

Goût : l’entrée en bouche est assez vineuse et accompagnée de fruits confits. Ensuite, un caramel, qui cette fois est légèrement épicé, vient se mélanger à des saveurs de porto et de feuilles de tabac.

Finale : encore le porto qui se mélange au chocolat noir et aux fruits confits. On ressent également fortement les tanins tout au long de la finale, laquelle est d’une longueur convenable.

Pour l’expérience du « sherried » c’est bien, mais personnellement, ce n’est pas un de mes préférés!

——————-

Glengoyne 12 ans CSNom : Glengoyne – 12 ans “Cask Strenght” (# 53)

Taux d’alcool : 57,2%

Prix : 72,75$

Disponibilité : SAQ #10784136

Nez : Des parfums de fruits secs tels les abricots et les raisins « golden » se mélangent aux épices et à un caramel au beurre. Une certaine fraîcheur se fait sentir et l’alcool est plutôt discret malgré les 57,2%

Goût : En bouche, les saveurs sont dominées par les épices et la poire fraîchement coupée, le tout accompagné par des arômes de bois grillé. Encore une fois l’alcool ne se fait pas sentir.

Finale : Assez longue, une amertume (comme croquer un pépin d’agrume) et un fruité sont présents en même temps. Intéressant.

Beau Cask Strenght qui livre la marchandise et remplit les attentes sans pour autant casser la baraque.

——————-

Bruichladdich margaux 16 ansNom : Bruichladdich – 16 ans Cuvée Margaux (# 54)

Taux d’alcool : 46%

Prix : 103$

Disponibilité : SAQ #11200260

Nez : Délicat et sucré, fruits des champs, poire et raisin vert et un peu maritime(?).

Goût : raisins verts et rouges, miel, zeste d’agrumes, beaux tanins bien balancés.

Finale : Longue, vineuse, et assez liquoreuse, elle laisse un goût en bouche que je connais, mais malheureusement je n’arrive pas à l’identifier!

Ah magique, de la finesse, du luxe et en même temps de la simplicité, mais oh, combien efficace!

——————-

Pour le Isle of Jura – Prophecy, « stay tuned » une fiche complète devrait suivre dans les prochaines semaines ! Disons que ce fut ma surprise de la soirée…

Quant au Ardbeg, que dire de plus, magnifique, voir ma fiche complète : Ardbeg – Uigeadail

En conclusion, encore une belle soirée, pleine de découvertes ! Félicitations à Jean-François Pilon pour l’animation dynamique, pertinente et intéressante ainsi qu’à toute l’équipe pour l’organisation.

BRAVO, continuez ce beau travail !!

🙂

Highland Park 8 ans – The MacPhail’s Collection (# 46)

Highland Park 8 G&MP

Nom : Highland Park 8 ans – The MacPhail’s Collection 

Type : Scotch single malt 

Région : Les Orcades, Écosse 

Taux d’alcool : 43% 

Site web : http://www.gordonandmacphail.com 

Prix : 34$ US 

Disponibilité : Pas disponible à la SAQ

La compagnie Gordon & MacPhail fut fondée en 1895 par James Gordon et John MacPhail. La compagnie est située dans la ville d’Elgin dans le Speyside, la région d’Écosse où l’on retrouve une très grande quantité de distilleries. Gordon & MacPhail se spécialise maintenant dans l’embouteillage indépendant de scotchs provenant de diverses distilleries d’Écosse. Tant pour ses single malts que pour ses blends, les scotchs choisis par Gordon & MacPhail sont toujours d’une grande qualité. Mais elle n’a pas toujours œuvré dans l’embouteillage indépendant, initialement, elle était un magasin général-épicerie, lequel est toujours en fonction de nos jours. Le magasin est composé d’un restaurant, d’une épicerie et d’une section vins/spiritueux où l’on peut s’y procurer la gamme quasi complète de leurs embouteillages. Aussi, dans son « Whisky Room », on y retrouve l’une des plus grandes collections de whiskies au monde.

La compagnie est également propriétaire de la distillerie Benromach.

Le scotch whisky pour cette fiche provient de tonneaux de la distillerie Highland Park et la mention d’âge indique 8 ans.

Fait intéressant, sur le site de G&M, cette bouteille est annoncée à 40% d’alcool alors que la mienne indique 43%? Bizarre, la même situation s’est produite pour ma bouteille de Glenmorangie 10 ans? Les deux achetées aux États-Unis.

Couleur : ambre pâle avec reflets dorés, texture légère

Nez : miel, agrumes, tourbe légère

Goût : malt, citron-miel, tourbe

Finale : malt, miel, café, assez courte

D’une couleur moyennement ambrée avec des reflets tirant sur le doré, ce scotch à un beau teint qui plaît à l’œil. Côté texture, elle semble plutôt légère et très peu sirupeuse, voir aqueuse. En effet les coulisses sont très fines et ne demeurent pas en place bien longtemps.

Au nez, c’est assez sucré, frais et herbacé. Une pointe de tourbe et de fumée fait son apparition, mais vraiment en toute subtilité. Le sucre est mielleux, la fraîcheur est celle apportée par des fruits et des agrumes fraîchement coupés. Le côté herbacé se mélange à la tourbe et à la fumée à l’arrière-plan.

En bouche, la texture est en effet assez mince. La sensation de fraîcheur est par contre immédiate. Le malt, la poire et le citron-miel sont au premier plan et dominent. Un petit élan de tourbe et d’expresso semble vouloir prendre une place plutôt discrète. Malgré son 43%, l’alcool est quand même assez perceptible.

La finale est plutôt mince et assez courte. Le sucré du malt et du miel sont bien présents et graduellement l’amertume du café et une pointe de tourbe font leur apparition, puis soudainement, plus rien. Une coupure assez particulière et surprenante.

Je ne dirais pas que ce scotch est unidimensionnel, mais disons qu’il semble un peu « mince » et en jeunesse. Peut-être qu’un embouteillage à 46% aurait pu lui donner un peu plus de corps? Mais pour 34$ américain, il ne faut pas non plus être trop exigent!

%d bloggers like this: