Archives du blogue

Alberta Premium – 30 ans (# 15)

015 F Alberta Premium 30 ans

 

Nom : Alberta Premium – 30 ans

Type : Canadien 100% Rye (seigle)

Région : Alberta, Canada 

Taux d’alcool : 40% 

Site web : n/a 

Prix : 49,95$ 

Disponibilité : LCBO, disponibilité limitée.  Non disponible à la SAQ

 

Alberta Distillers Ltd est située évidemment à Calgary, Alberta. Elle produit le très réputé et populaire « Alberta Premium », un whisky 100% fait de seigle (rye).  Il ne fait pas état d’âge, mais il serait en fait un 5 ans d’âge.  Dans le passé, ils ont également produit une version 25 ans qui a été louangée par les critiques, mais qui semble malheureusement complètement épuisée.

La présente dégustation porte sur leur dernière édition limitée, le Alberta Premium 30 ans.  Après ces 30 années passées en barrique et après que les « Anges » aient pris leur part à chaque année, il restait du précieux liquide que pour 8400 bouteilles malgré un embouteillage à 40% d’alcool.  Malheureusement, cette édition est déjà pratiquement épuisée à la LCBO.  Fait intéressant, avec ses 30 années de vieillissement, il serait le plus vieux « Rye Whisky » au monde!

Merci à mon ami Louis pour ce magnifique cadeau, très apprécié.

Un autre merci à www.canadianwhisky.org pour les informations complémentaires puisqu’elles sont plutôt manquantes sur internet.  Vous pouvez également lire les critiques très complètes de Davin de Kergommeaux, critique professionnel et auteur de ce remarquable site dédié aux whiskies canadiens.  Voici ces critiques pour le 30 ans et le 25 ans.

Ma dégustation : 

Couleur : orange dorée 

Nez : Boisé et épicé, puis cannelle, muscade, zeste de citron, faible odeur de seigle 

Goût : Boisé, tabac, vanille, muscade, caramel, seigle, poivre 

Finale : sucrée et acidulée, tannique, moyennement persistante. 

Les odeurs sont assez complexes.  Très épicé et boisé, on perçoit les odeurs de bois de la barrique ainsi que les notes épicées qu’elles apportent.  Après un certain temps, les odeurs prennent toutes leurs places, elles s’ouvrent.  On peut alors percevoir les épices comme la cannelle et la muscade.  Vient ensuite des odeurs d’agrumes, principalement le zeste de citron.  On peut également sentir le seigle, légèrement sucré, qui est présent à l’arrière plan.

En bouche, « kaboom!!! », quelle explosion de saveur, mais en toute élégance et sans robustesse!  Le chêne est très présent puis, une pointe de tabac frais fait subitement son apparition laquelle est plutôt inattendue.  Ensuite on fait place à la vanille et la muscade et on sent toute l’ampleur des tanins du bois sur la langue.  Une petite pointe de cannelle se joint au portrait.  Ensuite un butterscotch crémeux se mélange avec l’arrivée du seigle tout en douceur.  Une note assez poivrée fait son apparition pour préparer la finale.

La finale entre avec un poivré qui est agréablement accompagné des tanins qui sont maintenant partout en bouche.  Puis un caramel brûlé s’installe pour une bonne période.

Je me demande comment aurait été ce whisky si on avait poussé le taux d’alcool à 46% ?

Avec ces trente longues années passées en barrique, on peut constater que le temps fait très bien son travail.  Ce whisky est le plus âgé que j’ai dégusté à ce jour.  Une très belle découverte.  Si je pouvais mettre la main sur une deuxième bouteille et la mettre à la réserve afin de pouvoir prolonger cette expérience…

Définitivement un magnifique whisky !

Finger Lakes Distilling – McKenzie Rye (# 11)

011 F McKenzie RyeNom : Finger Lakes Distilling – McKenzie Rye, Batch 4 (2011) 

Type : Rye Whisky 

Région : New York (état), ÉU 

Taux d’alcool : 45,5% 

Site web : www.fingerlakesdistilling.com 

Prix : 39$ US à la distillerie 

Disponibilité : à la distillerie directement et points de ventes locaux

En mai 2011, ma douce et moi avons fait un petit séjour en amoureux dans la magnifique région des « Finger Lakes » dans l’état de New York.  Nous avons visité plusieurs vignobles, quelques « brewers » et je tenais également à faire un arrêt à la distillerie.  Je ne l’ai vraiment pas regretté, superbe belle place, bien aménagée, le personnel y est accueillant dans le « tasting room », bref une belle expérience.

L’histoire de « The Finger Lakes Distilling » débute en 2007 lorsque Brian McKenzie rencontre Thomas Earl McKenzie dans une conférence de micro-distilleurs.  Un fait cocasse, les deux hommes partagent le même nom de famille, mais ne sont aucunement apparentés!  Ils partagent aussi la même passion, celle des alcools fins et de qualité.  Depuis ce temps, les deux hommes réalisent leur rêve, celui d’opérer une distillerie et d’offrir des produits issus de leur travail et de leurs idées.

Ma dégustation :

Couleur : ambrée foncée, légèrement rougeâtre

Nez : seigle, cannelle, zeste d’agrumes

Goût : seigle (pain), muscade, clou de girofle, caramel (chaleur d’alcool)

Finale : seigle, légèrement piquante, un peu amère et sèche

La couleur est ambrée assez foncée, avec une teinte légèrement rougeâtre, qui vient probablement de son passage en barrique de sherry provenant des vignobles avoisinants.

Au nez, ça sent vraiment le seigle, un peu comme si vous ouvriez un sac contenant un pain de seigle encore chaud provenant de la petite boulangerie du coin.  C’est aussi légèrement épicé, la cannelle, la muscade ainsi qu’une légère odeur de zeste d’agrumes.

En bouche c’est encore le seigle, comme une bouchée de pain de seigle.  Le coté épicé semble pencher plus sur la douceur de la muscade plutôt que le piquant de la cannelle, vient ensuite une légère pointe de clou de girofle.  Un sucré de caramel, de cassonade apparaît à la toute fin jumelé à une sensation de chaleur liée à l’alcool (45,5%), mais pas une brûlure, juste cette sensation chaude.

La finale, c’est bien, mais sans surprise.  Le seigle l’emporte encore.  Elle est légèrement piquante et un peu amère.  Le goût amer demeure un certain temps mais la finale en soi est peu persistante.

C’est mon premier « Rye whisky », il est alors difficile pour moi d’en faire une comparaison.  L’expérience en vaut la peine et les saveurs sont très intéressantes.  Le fait que le seigle domine et que les autres saveurs sont plus en subtilité m’amène à me demander si le whisky pourrait gagner en complexité avec un peu plus de vieillissement?

La distillerie « Finger Lake Distilling » est un très bel endroit à visiter, qui offre des produits vraiment intéressants et prometteurs.  La distillerie va sûrement continuer d’évoluer au fil du temps.

%d blogueueurs aiment cette page :