Bowmore – Legend (# 13)

013 F Bowmore LegendNom : Bowmore – Legend

Type : Scotch single malt

Région : Islay, Écosse

Taux d’alcool : 40%

Site web : www.bowmore.com

Prix : 27$ US

Disponibilité : « Liquor store », État de NY, USA

Fondée en 1779 par John Simpson, la distillerie de Bowmore est l’une des plus anciennes d’Écosse et serait la première sur l’île d’Islay (prononcer « eye-la »). Elle est située en bordure de la mer, dans le Loch Indaal (baie), la même que Bruichladdich, son voisin d’en face! Après quelques transactions au fil du temps, c’est en 1963 qu’elle passe aux mains du groupe Morrison Bowmore Ltd, lequel fut acheté par le géant japonais Suntory en 1994. La distillerie utilise toujours son propre plancher de maltage et de séchage traditionnel lequel est alimenté par un feu de tourbe. Fait intéressant, le chai #1, où se trouve les barriques de prestiges, situé sous le niveau de la mer, contribue à apporter le goût typique à Bowmore.

Ici, c’est l’entrée de gamme de Bowmore, le Legend. L’âge n’est pas indiqué sur la bouteille, par contre mes recherches sur internet semblent laisser croire à un 7-8 ans d’âge.

Ma dégustation :

Couleur : dorée pâle

Nez : agrumes, zeste d’orange, fumée légère, le tout en subtilité

Goût : léger caramel, tourbe et salin léger

Finale : amère, tourbée, épicée, saline

La couleur est légèrement dorée, voire assez pâle.

Au nez, c’est plutôt timide, ce sont des agrumes, particulièrement le zeste d’orange, avec une légère touche de fumée. Fait anodin, une fois le whisky versé dans le verre et en période d’ouverture (avant de le déguster), la pièce se remplit de l’odeur de fumée et saline typique aux scotchs d’Islay. Je me disais que ce serait tout une expérience. À première approche, je fut un peu surpris de constater que les odeurs étaient en toute subtilité.

En bouche, la première gorgée nous offre un doux caramel doré qui entre en première ligne. Ensuite, tout en douceur, s’ajoute une pointe tourbée et très légèrement fumée. Une touche saline de bord de mer vient ensuite, comme si on prenait une marche sur le bord d’un rivage à marée basse. Tout comme les odeurs, c’est encore en toute timidité.

La finale est légèrement amère et tourbée. Vient ensuite une petite touche épicée surprenante et inattendue. Le sel et l’iode prennent ensuite toute la place. La finale en soi est plutôt courte mais la sensation saline perdure quelques moments. La fumée semble absente de la finale?

Somme toute, un scotch d’entrée de gamme qui, pour le prix demandé, livre quand même la marchandise, un excellent rapport qualité/prix. Il n’est quand même pas de calibre pour rivaliser avec ses grands frères, ni ses autres adversaires d’Islay.

Je vous partage ma découverte de l’été, un « Smoky Rusty Nail ». Dans un verre « old fashioned » quelques glaçons avec ¾ Bowmore Legend et ¼ Drambuie. Laissez reposer 2-3 minutes et savourez…

Publicités

Publié le 6 septembre 2011, dans Écosse, Bowmore, Dégustation Whisky, Islay, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :