Bruichladdich – Port Charlotte 10 ans (# 134)

134 F Bruichladdich PC10Nom : Bruichladdich – Port Charlotte 10 ans 

Type : Scotch single malt 

Région :Islay, Écosse 

Taux d’alcool : 46% 

Site web : www.bruichladdich.com

Prix : 69$

Disponibilité : SAQ #11963689 (présentement non disponible)

Avec la série « Port Charlotte », Bruichladdich rend hommage à une distillerie légendaire qui a fermé ses portes il y a déjà bien longtemps. Seulement quelques bâtiments de cette distillerie sont encore intacts, notamment les entrepôts que Bruichladdich a acquis et les utilisent pour le vieillissement des tonneaux de scotch destinés à cette gamme.

Les scotchs « Port Charlotte » sont à l’origine d’un projet visant à produire des scotchs whiskies très tourbés. Ce projet a débuté en 2006 avec l’embouteillage du PC5 qui était, vous l’aurez deviné, âgé de cinq ans, puis ont suivi les PC6, PC7, PC8, PC9 pour finalement aboutir au Port Charlotte 10 ans. Ce dernier fait maintenant partie de la gamme principale des scotchs de Bruichladdich.

Le Port Charlotte 10 ans est considéré « Heavily Peated » avec ses 40ppm de phénol. C’est en effet extrêmement tourbé quand on le compare à la majorité des autres scotchs qui ont un taux de phénol de 20ppm ou moins. Par contre, c’est relativement peu si on le compare à l’Ardbeg Supernova et au Bruichladdich Octomore, lesquels tirent respectivement 100ppm et 130ppm !

Ma dégustation :

Couleur : Or éclatant reflets dorés, sirupeux 

Nez : Tourbe sucrée, fumée, citron 

Goût : tourbe fumée et sucrée, agrumes-fruits rouges, cassonade 

Finale : tourbe, feu de camp, sauce BBQ

La couleur de ce scotch d’Islay est d’un or éclatant et lorsque regardé à travers la lumière il offre quelques reflets tirant entre l’ambre et l’orangé. La texture est assez sirupeuse les coulisses fines et nombreuses tardent à redescendre. Quelques fines particules sont en suspension dans le liquide.

Au nez, dès que le whisky est versé, on peut immédiatement sentir la tourbe sucrée et fumée. À l’approche, c’est vraiment de la tourbe légèrement fumée et quelques notes florales. Par la suite apparaît une fumée citronnée accompagnée d’une odeur me rappelant les coquilles de noisettes. Quelques notes maritimes se retrouvent également très loin à l’arrière-plan.

En bouche, la tourbe se dévoile lentement et est légèrement sucrée et fumée. Par la suite, la cassonade légèrement brûlée accompagne les épices et la morsure d’alcool. Une petite amertume de zeste d’agrumes, particulièrement le citron, qui se joint à l’ensemble. Des petits fruits rouges sucrés cuisant dans la cassonade font acte de présence en début de finale.

La finale, sucrée et fruitée est également tourbée et persistante. La tourbe, le bois de feu de camp et la sauce BBQ aux fruits s’étirent sur de longs moments tout en laissant un sourire bien ancré sur mon visage.

Ah bien ça, c’est quand même pas mal du tout ! Une belle expérience où la tourbe et la fumée, tout en étant présentes, laissent quand même beaucoup de place aux autres saveurs pour s’exprimer. Un scotch whisky d’Islay tourbé, mais sans trop « décaper », qui est quand même abordable (lorsque disponible) et qui offre une belle qualité.

Je le recommande !

Publicités

Publié le 13 août 2014, dans Écosse, Bruichladdich, Dégustation Whisky, Islay, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :