Forty Creek – Barrel Select (# 171)

171-f-forty-creek-barrel-selectNom : Forty Creek – Barrel Select

Type : Whisky Canadien

Région : Ontario, Canada

Taux d’alcool : 40%

Site web : fortycreekwhisky.com

Prix : 24,60$

Disponibilité : SAQ #12525488

Le « Barrel Select » est le whisky d’entrée de gamme chez Forty Creek. C’est un whisky qui est abordable et disponible en tout temps.  Le seigle, le maïs et l’orge maltée qui le compose ont tous été distillés séparément.  Par la suite, le distillat de ces différents grains est vieilli séparément en fut de chêne.  Le tout est ensuite assemblé et affiné en fût de sherry.

Il est quand même intéressant de souligner que le Barrel Select a gagné plusieurs prix dans divers concours internationaux.

Ma dégustation :

Couleur : Cuivre ambré, texture sirupeuse

Nez : Épices, caramel brûlé, boisé

Goût : Caramel épicé, pommes cuites à l’érable, boisé

Finale : Courte, caramel à l’érable, boisée

Le Barrel Select est d’un cuivre ambré offrant des reflets légèrement orangés. Le whisky semble bien coller aux parois du verre, les coulisses larges mais peu nombreuses demeurent en place et finissent en de minimes gouttelettes qui ne redescendent pas au fond du verre.

Le nez est rempli d’épices de boulangerie et de caramel. Par la suite, les épices se mélangent à quelques notes légèrement fruitées qui sont accompagnées de seigle poivré et boisé.

L’entrée en bouche commence par un caramel bien épicé. Puis, les pommes cuites dans un mélange de cannelle, muscade et de caramel à l’érable viennent sucrer l’ensemble.  Le sirop d’érable finit par prendre le dessus et se laisse accompagner de quelques notes de seigle poivré et de barrique.

La finale me semble un peu courte, le caramel à l’érable et quelques notes d’épices refont surface. Le tout dans un ensemble légèrement boisé.

À moins de 25$ c’est vraiment un incontournable. Il accompagnera à merveille vos chaudes soirées d’été au feu de camp ou vos froides soirées hivernales.  Un whisky passe partout qu’il est bon d’avoir en réserve, en tout temps.  Aussi, il saura rehausser vos cocktails sans aucun doute.

Bulleit Frontier Bourbon 10 ans (# 170)

170 F Bulleit Frontier Bourbon 10 ansNom : Bulleit Frontier Bourbon 10 ans

Type : Straight Bourbon Whiskey

Région : Kentucky, É-U

Taux d’alcool : 45,6%

Site web : bulleit.com/whiskey/bulleit-bourbon-10-year-old

Prix : 50$

Disponibilité : SAQ #12820292

Avec cette fiche, je vais pouvoir boucler la boucle de la gamme régulière des whiskies Bulleit. En effet, le grand frère de 10 ans d’âge est le dernier offert de cette gamme, du moins pour le moment. Il serait composé du même mélange de grains que le Bulleit Frontier, soit environ 2/3 maïs et 1/3 seigle avec un peu d’orge malté, le tout vieilli dans des tonneaux de chêne américain carbonisés. La différence se trouve dans le nombre d’années que le précieux liquide a séjourné dans ces derniers, soit 10 années plutôt que les 5 à 7 ans du Frontier de base. Un peu plus de raffinement, d’adoucissement et de rondeur sont à envisager.

Ma dégustation :

Couleur : Cuivre profond, reflets ambre orangé, sirupeux

Nez : seigle, maïs, épices, zeste d’agrumes

Goût : seigle, maïs, épices, marmelade, boisé

Finale : moyenne, boisée, épices sucrées

La couleur du 10 ans semble (de mémoire) légèrement plus foncée que le Frontier régulier et offre quelques reflets ambrés. Sa texture est bien sirupeuse, les nombreuses coulisses demeurent longtemps figées aux rebords du verre.

Au nez, c’est une explosion de seigle, de maïs et d’épices. Les épices prennent le dessus et se mélangent à quelques notes de zeste d’agrumes compotés à la cassonade légèrement brûlée. Puis, tout comme dans le Bulleit Rye 95, à l’arrière-plan je note une petite pointe de plastique brûlé.

L’entrée en bouche est ce qu’il y a de plus classique comme Bourbon. Tout d’abord, le seigle et le maïs se mélangent à la cannelle et la muscade, le tout baignant dans un sirop de cassonade légèrement chauffé. Par la suite, les agrumes en marmelade sont accompagnés d’une fine touche de cerise noire. De douces notes boisées et légèrement brûlées font acte de présence et lentement prennent le contrôle.

La finale, d’une longueur moyenne et délicatement boisée, s’étire de longs moments et offre un petit retour des épices légèrement sucrées.

C’est un bon bourbon, les quelques années supplémentaires en barriques lui ont donné la chance de développer quelques saveurs supplémentaires, plus de douceur et de rondeurs. Un bon petit « upgrade » !

Arrivages SAQ 23 juin 2016

Arrivages du 23 juin 2016: SAQ Signature Montréal

Bonjour à tous !

Voici les nouveautés pour cette semaine à la SAQ.  En vente le jeudi à 10h.  Certaines restrictions et/ou limitations sont possibles.  À vérifier auprès de votre succursale.

Nouveautés whiskies cette semaine :

  • Knob Creek Smoked Maple, SAQ #12435052, 49$ (18 bouteilles)
  • Yamazakura Blended Whisky, SAQ #12890830, 58$ (84 bouteilles)
  • Gonzalez Byass Nomad Outland Sherry Casks, SAQ #12862231, 75$ (12 bouteilles)
  • An Cnoc 24 ans, SAQ #12889601, 268$ (6 bouteilles)
  • Ardbeg Dark Cove, SAQ #12895340, 180$ (90 bouteilles)
  • Ardbeg Perpetuum, SAQ #12668964, 164$ (12 bouteilles)

 

Pour plus d’information: www.saq.com

Bonne journée !

Brasserie Dunham – LaPatt Porter Robuste – Fût de whisky (# 169)

169 F LaPatt Porter futs de whiskyNom : Brasserie Dunham – LaPatt Porter Robuste 

Type : Porter Robuste vieilli en fût de whisky Canadien 

Région : Dunham, Québec 

Taux d’alcool – IBU : 7% – 51 IBU

Embouteillage : ±début 2014

Lorsque j’ai entendu la rumeur que Brasserie Dunham préparait leur Porter Robuste vieilli en fût de whisky canadien, je me suis dit que ça devrait sûrement me plaire et bien approprié pour mon blogue ! J’ai alors réussi à mettre la main sur trois bouteilles.  Celle-ci est la troisième du lot et a passé près de 2 ans à se reposer dans mon cellier !

Et cette bière, elle est comment ?

D’un noir plus que profond, elle est coiffée d’une mousse dense et bien crémeuse de couleur lait au chocolat. L’effervescence devrait être plutôt minimale, mais elle est me semble relativement plus gazeuse que la version régulière.  Est-ce voulu ou bien une petite erreur à l’embouteillage ?

Au nez, c’est du café torréfié bien foncé et du chocolat noir amer. Quelques effluves de barriques sont également présents.

En bouche ce sont encore les notes d’espresso bien rôti et le chocolat noir qui dominent. Par la suite, on peut constater que le temps a fait son œuvre car la madérisation offre quelques saveurs supplémentaires tels les fruits séchés et confits.  Ces notes de vieillissement en bouteille accompagnent merveilleusement bien les saveurs chocolatées et torréfiées de ce Porter Robuste.  Par la suite, quelques pointes d’épices et de boisées dérivant des fûts de whisky canadien viennent lier le tout et ce, pour notre plus grand plaisir.

La finale est sur le grain torréfié, le chêne mouillé au whisky et une petite pointe d’amertume qui laisse enfin apparaître les 51 IBU annoncés.

Comme vous le savez, j’adore les whiskies canadiens et la bière.  LaPatt Porter Robuste,  ma bière favorite de la gamme régulière de Brasserie Dunham, j’ai grandement apprécié cette version « pimpée ».  Les notes boisées et épicées provenant des fûts combinées à la madérisation ajoutent quelques couches de complexité des plus intéressantes.

En espérant que Brasserie Dunham répètera l’expérience lors de leurs prochains événements « Bottle Release » !

Visitez leur page Facebook et suivez les sur Twitter @BrasserieDunham !

Arrivages SAQ « Fête des Pères » 16 juin 2016

Arrivages du 16 juin 2016: SAQ Signature Montréal

Bonjour à tous !

C’est la Fête des Pères ce weekend ! Voici quelques nouveautés qui pourraient surement lui plaire !

  • Michel Couvreur 12 ans Malt Whisky, SAQ #10698721, 87$ (12 bouteilles)
  • Michel Couvreur L’Unique (Grain Whisky), SAQ #10943731, 62$ (12 bouteilles)
  • Aberfeldy 21 ans, SAQ #12024325, 141$ (24 bouteilles)
  • BenRiach Birnie Moss Intensely Peated, SAQ #12575995, 78$ (36 bouteilles)
  • BenRiach 17 ans Septendecim Peated, SAQ #11866686, 125$ (36 bouteilles)
  • Highland Park 21 ans, SAQ #12874346, 400$ (36 bouteilles)
  • The Dalmore 18 ans, SAQ #11618009, 180$ (36 bouteilles)
  • The Dalmore Cigar Malt, SAQ #11618017, 150$ (36 bouteilles)

Et voici d’autres suggestions :

  • Edinburgh Seaside (gin), SAQ #12838741, 58$ (6 bouteilles)
  • Vizcaya VXOP Cask No. 21 (rhum), SAQ #11999770, 101$ (36 bouteilles)

En vente le jeudi à 10h.  Certaines restrictions et/ou limitations sont possibles.  À vérifier auprès de votre succursale Signature.

Pour plus d’information: www.saq.com

Bonne journée !

Tomatin 18 ans (# 168)

168 F Tomatin 18 ansNom : Tomatin 18 ans 

Type : Scotch single malt 

Région : Highlands, Écosse 

Taux d’alcool : 46% 

Site web : tomatin.com/18-year 

Prix : 142,60$ 

Disponibilité : LCBO #435859

La distillerie Tomatin est située tout près d’Inverness dans le nord des Highlands. Elle fut fondée en 1897 par John MacDougall, John MacLeish et Alexander Allan lesquels décidèrent eux aussi de profiter du « Whisky Boom » de la fin du 19e siècle.  La gamme principale des whiskies de Tomatin est quand même relativement large, l’entrée de gamme est le Legacy et il est suivi du 12 ans, 14 ans, 18 ans et 36 ans.  Un « Cask Strength » et un Millésime 1988 sont également offerts.

Je vous parle aujourd’hui du Tomatin 18 ans, lequel est affiné en fût de sherry Oloroso.

Ma dégustation :

Couleur : Cuivre foncé, reflets ambre orangé, légèrement sirupeux 

Nez : fruits confits, marmelade à l’orange, épicé, boisé 

Goût : fruits secs et confits, marmelade au miel, épices 

Finale : légèrement sucrée, boisée, très sèche

Au visuel, c’est très joli, un beau cuivre bien foncé avec quelques reflets ambre tirant légèrement sur l’orange brûlée, belle coloration offerte par les fûts d’Oloroso en fin de maturation. Côté texture, c’est légèrement sirupeux, plusieurs fines coulisses se forment et redescendent rapidement au fond du verre.

Au nez, ce sont de délicats parfums de fruits confits et de marmelade à l’orange qui nous accueille. Par la suite la marmelade devient épicée et s’accompagne de notes boisées et mielleuses.  Plus le whisky se repose et s’ouvre, plus les notes sucrées rappellent le miel et le sirop d’érable.

En bouche, c’est l’influence de l’Oloroso qui ouvre la parade, fruits secs et confits tels la figue, les dattes et les raisins Sultana qui macèrent tout bonnement dans un mélange de marmelade au miel et d’alcool. Par la suite, le boisé et les épices de boulangerie viennent raviver l’expérience en ajoutant une petite pointe piquante.  Puis, un caramel au beurre d’érable légèrement chauffé se pointe le bout du nez.

La finale est légèrement sucrée en début et plus elle s’étire plus elle devient épicée, boisée et sèche. À la longue, l’assèchement de la bouche et de la langue est plus que notable et un peu déroutant.

Somme toute un bon whisky « Olorosé ». Il est tout en finesse et offre des saveurs bien typiques, mais qui, à mon goût, manque juste un peu de kick ! J’aurais voulu juste un peu plus de punch en bouche et que la finale donne l’eau à la bouche plutôt qu’un assèchement relativement aride…

Petite réflexion, quand tu réalises que tu as payé ce scotch 54,99$US au NH Liquor Store au lieu du 142$ demandé par la LCBO, il est soudainement pas mal du tout, même avec le taux de change actuel !

John E. Fitzgerald – Larceny (# 167)

Crédit Photo: Alex Atman

Nom : John E. Fitzgerald – Larceny

Type : Straight Bourbon whiskey

Région : Kentucky, É-U

Taux d’alcool : 46%

Site web : larcenybourbon.com

Prix : non disponible à la SAQ

Disponibilité : États-Unis

Aujourd’hui, un petit bourbon plutôt méconnu de la grande famille Heaven Hill Distillery, le « John F. Fitzgerald Larceny ». Pour faire une histoire courte, Heaven Hill Distillery a acheté en 1999 la gamme « Old Fitzgerald ».  Ce Bourbon à haute teneur en blé, plutôt que le traditionnel seigle, est préparé en petits lots de moins de 100 barriques, lesquelles ont maturé pendant une période variant entre 6 et 12 ans.

Merci à Alex Atman pour l’échantillon et la photo !

Ma dégustation :

Couleur : cuivre pâle, reflets orangés, sirupeux

Nez : maïs, sucre brûlé, épices, alcool

Goût : sucré, maïs, cerises Marasquin, boisé

Finale : alcool, épices, boisée, courte

Ce Bourbon offre une couleur tirant sur le cuivre assez pâle et lorsque ses reflets sont d’une couleur orangée légèrement cuivrée. Après quelques tournoiements du liquide dans le verre, de nombreuses et minces jambes apparaissent sur les parois et restent en place de longs moments, pour finalement redescendre tranquillement au fond du verre.

Au nez, c’est doux et délicat. Le maïs et quelques notes de vanille sont bien installés à l’avant-plan.  Puis, un sucre vanillé et légèrement brûlé se mélange à des notes rappelant les épices de boulangerie, plus particulièrement la muscade.  À l’arrière-plan, l’alcool (acétone?) et quelques notes de cerises noires font acte de présence.

Dès l’entrée en bouche, c’est doux, velouté et légèrement sucré, le maïs est bien présent et s’accompagne à merveille de quelques notes de cerises Marasquin. Par la suite, la cassonade et la vanille s’offrent une danse avec les épices de boulangerie et quelques délicates notes de bois sec. Petite pointe d’alcool sucré s’étire sur la finale.

La finale débute sur une chaleur d’alcool légèrement poivré et finit par laisser sa place à un léger sucre épicé et boisé. Elle est cependant un peu courte.

Un bon petit Bourbon d’été. Si on l’aborde sans prétention avec quelques cubes de glace en fin d’après-midi sur la terrasse avec les « boys », la bouteille pourrait baisser assez rapidement… et avoir droit à un petit rappel de la tendre moitié :

– « Chéri, j’espère que tu as pensé mettre les poulets sur le tournebroche ? »

…Oops !

%d blogueurs aiment cette page :